Afrique : un enfant meurt du paludisme chaque minute

BRUXELLES, 25 avril (Xinhua) — En Afrique, un enfant meurt du paludisme chaque minute, selon les faits marquants énumérés vendredi par le ministère belge des Affaires étrangères, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme.

Quelque 627 000 personnes décèdent du paludisme chaque année, dont principalement des enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne, a-t-on indiqué citant les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La lutte contre le paludisme constitue le sixième objectif du millénaire et fait partie intégrante des objectifs quatre et cinq à savoir, réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans et améliorer la santé maternelle, a-t-on fait savoir.

Selon l’OMS, depuis les années 2000, les efforts mondiaux ont permis de sauver 3,3 millions de vies, diminuant les taux de mortalité palustre de 42% au niveau mondial et de 49% en Afrique.

Pour dynamiser l’engagement à combattre le paludisme, le thème “Investir pour l’avenir, vaincre le paludisme” a été choisi pour 2014 et 2015.

La Belgique se trouve dans le top 15 de tous les bailleurs du “Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme”, cet appui cadre dans la stratégie santé de la Coopération belge au Développement, qui vise la santé pour tous et la couverture universelle des soins de santé.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :