Afrique centrale : « il n’y a aucun risque de dévaluation du Franc CFA »

Afrique centrale : « il n’y a aucun risque de dévaluation du Franc CFA »

Les rumeurs sur la dévaluation du Franc CFA, la question de la disponibilité des petites coupures des billets de banque et des pièces de monnaie font partie des points abordés par le gouverneur de la BEAC, Abbass Mahamat Tolli, mercredi, 25 juillet 2018 à N’Djamena.

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a tenu, mercredi, sa deuxième réunion ordinaire de l’année, dans la salle du Conseil de la Banque à N’Djamena. Juste après, le président du CPM, par ailleurs gouverneur de la BEAC, Abbass Mahamat Tolli a animé une conférence de presse pour évoquer la situation économique et monétaire dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).

Répondant  à la question sur les rumeurs  de la dévaluation du franc CFA, Mahamat Abbass Tolli dit : « il n’y a actuellement aucun indicateur qui pourrait laisser croire que c’est le cas ». Pour le gouverneur de la BEAC,  il n’y a aucun risque. Il affirme que,  dans le cadre des mesures prises à Yaoundé en décembre 2016, les pays de la sous-région s’emploient pour éviter tout ajustement monétaire dans la situation de la conjoncture actuelle.

En ce qui concerne le problème de la disponibilité des petites coupures des billets de banque et des pièces de monnaie, le gouverneur de la BEAC informe qu’il est à relativiser car la situation n’est pas la même dans tous les pays. Il précise qu’aujourd’hui, la banque a acquis des machines qui lui permettent de faire le comptage nécessaire des pièces et de les remettre en circulation. Aussi, une quantité importante de pièces stockées dans une des agences de la banque au niveau de la sous-région a fait l’objet de transport un peu partout dans les pays de la CEMAC. Pour ce qui des billets de banques, Abbass Mahamat Tolli  informe que le problème se situe au niveau d’une des composantes à savoir le substrat utilisé pour certaines dénominations et qui est très sensible à l’usure. La banque travaille actuellement sur une nouvelle gamme plus durable.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :