27e sommet Afrique-France : “la France restera toujours aux côtés de l’Afrique parce que votre avenir est notre avenir”

27e sommet Afrique-France : “la France restera toujours aux côtés de l’Afrique parce que votre avenir est notre avenir”

Le 27 Sommet Afrique-France a débuté samedi à Bamako avec le discours du président malien Ibrahim Boubacar Keïta qui s’est incliné devant la mémoire des soldats maliens et étrangers morts du fait de la crise sécuritaire qu’a connue son pays en 2012.

La paix, la sécurité et la lutte contre le terrorisme ainsi que les questions concernant l’émergence et les opportunités économiques, ont dominé les interventions du président malien du président français François Hollande et du président tchadien Idriss Deby Itno, qui est également président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat de l’Union africaine (UA).

Le Mali venait d’amorcer sa sortie de crise en 2013 lorsque l’organisation de ce sommet lui a été confiée. Ce sommet enregistre la présence de 60 délégations parmi lesquelles 35 chefs d’Etat dont le président Hollande, qui a cité le Mali comme un exemple pour le reste du monde.

Le président français a indiqué qu’il y a “peu de pays au monde, après une grave crise, à pouvoir réaliser en trois ans ce que le Mali a fait. Il y a peu d’exemples au monde, où un pays a pu se redresser aussi vite en moins de quatre ans”.

Pour le président français, en acceptant d’intervenir au Mali en 2013, “la France paye une dette au Mali et à l’Afrique”.

Le président français a rendu “un vibrant hommage” au président malien Ibrahim Boubacar Keïta pour l’organisation de ce sommet Afrique-France.

Depuis mai 2014, la ville de Kidal échappe au contrôle de l’Etat malien. Le Président français Hollande a indiqué que son pays, la France, “restera aux côtés du Mali jusqu’au rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de son territoire”.

“La France restera toujours aux côtés de l’Afrique parce que votre avenir est notre avenir”, a ajouté le président français. Il a appelé à consacrer les efforts sur la croissance en Afrique et a annoncé la mobilisation d’environ 25 milliards d’euros.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a “salué la décision” du président Hollande d’intervenir au Mali en 2012 pour stopper l’avancée des terroristes et narcotrafiquants. Le chef de l’Etat malien a également rendu “un vibrant hommage au président Hollande pour sa relation sincère et loyale”.

Le président Keïta a salué aussi l’engagement du président algérien Bouteflika pour son implication dans le règlement de la crise à travers l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, et la contribution des Emirats Arabes Unis pour l’organisation de ce 27e Sommet Afrique-France.

L’ouverture de ce 27 sommet Afrique-France a été marqué aussi par la remise de prix aux Start up françaises et africaines.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :