108ème conseil des ministres ACP : vers le renforcement du partenariat unique et privilégié avec l’UE

Le ministre de l’Economie et de la Planification du Développement, Dr Issa Doubragne, a procédé ce jeudi 13 décembre 2018 à Bruxelles à l’ouverture officielle de la 108ème session du Conseil des ministres du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Prennent part à ces assises 79 Ministres, représentants et experts des pays ACP.

Cette rencontre permettra aux Etats membres de prendre des décisions sur des enjeux clés de développement ainsi que sur les questions essentiellement fonctionnelles de l’institution. Sur ces sujets, il est à noter que cinq cycles de négociations ont déjà eu lieu à Bruxelles entre le groupe ACP et l’UE (Union Européenne).

Dans cette logique, le Tchad  se positionne comme un acteur clé des relations sud-sud. Il préside depuis le 1er août 2018 la présidence du Conseil des ministres et du comité des ambassadeurs pour son engagement. Le ministre tchadien de l’Economie et de la Planification du Développement, par ailleurs président du conseil des ministres des ACP Dr Issa DOUBRAGNE a exhorté les Etats à plus de solidarité.

« Je réitère notre attachement commun au partenariat ACP-UE ainsi que notre volonté de voir le processus de négociation en cours, engagé avec notre partenaire de l’Union Européenne, aboutir à la conclusion d’un nouvel accord juridiquement contraignant qui contribuera à améliorer les conditions de vie de nos populations et à renforcer le partenariat unique et privilégié que nous entretenons avec l’Union Européenne‘’.

La session de Bruxelles s’ouvre à un moment crucial pour le groupe des Etats ACP pour la simple raison que les ministres doivent s’appesantir sur l’avenir du groupe en tant qu’organisation tricontinentale regroupant le plus grand nombre de pays en développement. Il est question de la révision l’accord de Cotonou, adopté en 2000 faisant suite à l’accord de Georgetown du 06 juin 1975, fondateur dudit groupe, afin d’en adapter aussi bien la vision que les objectifs aux évolutions géopolitiques, dans le but de faire des ACP un acteur majeur sur la scène internationale.

Plusieurs autres points et questions clés sont également soumis au Conseil pour décision et recommandation, y compris les questions financières et administratives du secrétariat ACP, telles que son budget pour l’année 2019, le développement économique durable et le financement du développement.

Durant les deux jours que dureront les travaux, le Conseil des Ministres ACP aura par ailleurs à mettre en lumière les divergences de priorités entre les nouveaux États membres, aussi bien du côté du groupe ACP élargi que de l’UE dans sa configuration actuelle, ce qui nécessite une adaptation de l’accord de partenariat ACP-UE.

La 108ème session du Conseil des Ministres ACP s’inscrit dans la continuité des négociations ACP-UE post-Cotonou lancées officiellement à New York le 28 septembre 2018.

Laisser un commentaire