Dans un communiqué signé de son secrétaire permanent, Idriss Mahamat Ali Abdallah Nassour, la Commission nationale d’accueil, de réinsertion des réfugiés et des rapatriés (CNARR) informe l’opinion que la situation qui prévaut au Soudan a entraîné un nombre important de personnes fuyant les atrocités pour demander asile au Tchad.

La CNARR qui donne un chiffre de 10.000 à 20.000 réfugiés, indique que ces réfugiés sont accueillis dans deux provinces, le Ouaddaï et le Sila.

La Commission nationale d’accueil, de réinsertion des réfugiés et des rapatriés assure être à pied d’œuvre à l’Est du Tchad avec les partenaires comme le HCR, le PAM, l’UNICEF pour le monitoring et la planification des actions à mener.

Le secrétaire permanent de la CNARR souligne que c’est depuis deux décennies que le Tchad accueille les réfugiés soudanais et, “fidèle à ses engagements internationaux, continuera à accueillir toute personne qui demande asile au Tchad”.

A cet effet, Idriss Mahamat Ali Abdallah Nassour appelle les partenaires et donateurs à soutenir davantage le Tchad pour faire face à cette nouvelle crise humanitaire.