Abakar Djarma Aumi est le nouveau patron du département de la Jeunesse et des Sports. Il remplace à ce poste Bravo Ouaidou. Ancien président du Comité olympique sportif tchadien (COST), celui-ci vient marcher sur les pas qui sont les siens. 

A 48 ans, Abakar Djarma ne sera pas dépaysé au ministère de la Jeunesse et des Sports. Bien au contraire. Celui qui dès l’enfance a failli devenir footballeur avant que l’amour du judo ne l’emporte finalement est un sportif dans le sang.

Fils de karateka, Abakar Djerma a d’abord pratiqué avec brio jusqu’au sommet de son art (ceinture noire) avant d’embrasser une carrière d’entraineur puis de dirigeant : secrétaire général de la ligue de judo de la ville de N’Djamena puis président de la Fédération tchadienne de la même discipline à partir de 2006.

Mais Abakar vise plus haut : diriger le Comité olympique et sportif tchadien (COST). En 2017, il se présente donc face au président sortant Idriss Dokony Adiker. Abakar va réussir à imposer l’alternance avant que son adversaire ne prenne sa revanche quatre ans plus tard.

En 2021, Me Djarma brigue la tête de l’Union africaine de judo, sans succès. Mais il aura plus de réussite la même année en se faisant élire président de l’association francophone des comités nationaux olympiques (ACNO).

C’est donc ce compétiteur dans l’âme qui vient d’être porté à la tête du département de la Jeunesse et des Sports.