dimanche 29 janvier 2023

2e sommet de l’OCI : le gouvernement tchadien sollicite l’apport de l’organisation pour le développement du secteur numérique et de l’enseignement supérieur

C’est par visioconférence que s’est tenu le 2e sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) consacré à la science et la technologie. Le Tchad était représenté par son ministre des Postes et de l’Economie numérique, Dr Idriss Saleh Bachar et celle de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Lydie Beassemda.

Les deux représentants du Tchad à ce sommet ont fait plusieurs propositions. Représentant le gouvernement de transition, la cheffe du département de l’Enseignement supérieur, Lydie Beassemda a appelé le Secrétaire général à coordonner avec les États membres en vue de prendre des dispositions nécessaires pour le développement de la coopération intra-OCI dans la recherche, la formation, le renforcement des capacités et le partage d’expériences dans le domaine des Télécommunications/Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et de l’économie numérique. Reconnaissant l’importance des Télécommunications/Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans le développement de tous les secteurs d’activité, la ministre souhaite que le Secrétaire général mette en place en collaboration avec les États membres et les Partenaires internationaux un mécanisme de financement (Partenariat Public Privé (PPP), Build Operate and Transfer (BOT), Prêt préférentiel, Don etc.) des projets de réalisation d’infrastructures des Télécommunications/TIC en vue de réduire la fracture numérique et de créer une inclusion numérique dans l’espace OCI.

Le Tchad, à travers son ministre de tutelle suggère à l’OCI de promouvoir le développement de l’entrepreneuriat dans le numérique notamment par l’appui à la création d’incubateurs et d’accélérateurs de Startups innovantes dans les États membres. Sur le plan académique, il est demandé à l’OCI de mettre en place un réseau universitaire pour interconnecter les différentes institutions d’enseignement supérieur des Etats membres à l’effet de mutualiser leurs ressources, de créer une synergie de compétences et de partager des informations à caractère scientifique et pédagogique .

Cette organisation est appelée aussi à aider les Etats membres afin de concevoir, de mettre en œuvre et à généraliser un paradigme pédagogique innovant basé sur le numérique afin de revitaliser leur système d’enseignement supérieur respectif; implanter des campus numériques ouverts dans tous les établissements d’enseignement supérieur. Dans ce sens, l’OCI est encouragée à créer une bibliothèque numérique ouverte à tous les Etats membres dans le but de favoriser un accès optimal aux connaissances. Par ailleurs, les États membres seront encouragés à favoriser l’appropriation pleine et à bon escient des TIC par les personnes vulnérables (handicapés, femmes, enfants etc.)

Il faut rappeler que l’OCI est la porte-voix du monde musulman dont elle assure la sauvegarde et la protection des intérêts dans l’esprit des zones économiques, sociologiques et politiques. L’OCI, a des institutions, qui mettent en œuvre ses programmes. Son siège social se trouve à Djeddah en Arabie Saoudite.

Beramgoto Jr
Beramgoto Jr
Le jeune soldat de l'information

Laisser un commentaire

économie

Des partis politiques dénoncent la composition de la commission chargée de l’organisation du référendum constitutionnel

Dans un communiqué de presse en lien avec la création de la Commission nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), quelques partis politiques,...

Tandjilé : Doudlengar Miayo passe la main à Eldjima Abderrahmane

Le secrétaire général du ministère de l’administration du territoire, de la décentralisation et de la bonne gouvernance, Hamit Guerdi Moukou a présidé ce matin...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1098 votes · 1099 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité