Semaine du numérique : Innover à travers des contes numériques

Semaine du numérique : Innover à travers des contes numériques

Dans le cadre de la Semaine du numérique, l’Institut Français au Tchad (IFT) organise diverses activités de diversement et de discussion. Les conteurs étaient également au rendez-vous le mercredi 15 novembre 2017.

La semaine dite du numérique a vu une rencontre des conteurs du collectif Cocotiti avec le public dans la salle de médiathèque de l’IFT pour démontrer comment le conteur peut utiliser le numérique.

C’est dans une salle remplie que le collectif Cocotiti a présenté le conte d’une manière « analogique » avant de procéder à une présentation du conte sur un support numérique. Elèves, étudiants, diplômés sans emplois et différentes catégories socioprofessionnelles ont pris part à cette présentation, la toute première du genre au pays de Toumaï.  Les conteurs ont montré comment le conte rencontre le numérique et comment le griot travaille avec les nouvelles technologies. Après une brève présentation par le conteur Mbaïdoum Kodjidouma alias John, Aristide Dingamdoum, le médiathécaire en charge du numérique de l’IFT a projeté la version inédite du conte numérique pour les participants.

Interrogés, les participants ont apprécié de diverses manières le conte à base d’un support numérique. Pour Abakar Issaka, élève au lycée Félix Eboué, cette nouvelle version est plus intéressante. « Je pense qu’il serait mieux de mettre les contes en ligne pour permettre aux jeunes de faire le choix des contes et éviter un déplacement inutile pour des contes moins intéressants ».  Miriam Madjibeye, élève au lycée Sacré-Cœur estime quant à elle que, le conte numérique n’est pas mauvais mais préfère être en contact direct avec le conteur. « Quand on est sous l’arbre à palabre, on est en contact direct avec le conteur et c’est très vivant. Certes le conte numérique est bon mais je préfère le direct », lâche-t-elle.

Il faut signaler que le conte numérique est présenté sous forme d’un dessin animé accompagner des textes sous titrés.

Laisser un commentaire