Tchad/Cameroun : 3 tronçons sont en étude pour l’extension du chemin de fer

Tchad/Cameroun : 3 tronçons sont en étude pour l’extension du chemin de fer

Le ministre des infrastructures et du désenclavement Adoum Younousmi s’est présenté à la presse publique ce matin pour rendre compte des réunions auxquelles il a participé à Yaounde et Douala du 13 au 19 juillet dernier.

Deux dossiers ont été finalisés au cours de ces réunions. Le premier portant sur l’extension du chemin de fer entre le Tchad et le Cameroun et le second sur le pont qui relie les deux pays au niveau de Bongor au Tchad et de Yagoua au Cameroun.

A l’issu de ces réunions, les deux parties ont convenu que trois tronçons seront examinés. Il s’agit de :

-Ngaoundéré-Moundou-Kélo-Bongor-N’Djamena;

-Ngaoundéré-Garoua-Maroua-Kousseri-N’Djamena.

-Ngaoundéré-Garoua-Figuil-Léré-Pala-Kelo-Bongor-N’Djamena.

Le ministre Adoum Younousmi de poursuivre que les études pour ce projet sont financées à 100% par la BAD à hauteur de 3 milliards de Fcfa. Selon lui, le train favorisera les échanges entre le Tchad et le Cameroun et apportera un souffle nouveau pour le désenclavement du Tchad ainsi qu’une réduction du coût des transport entre les deux pays. Il informe également que le dossier d’étude est prêt et  que les deux parties sont dans l’attente des résultats. Sera retenu, le tracé au meilleur rapport qualité prix et qui répond le mieux aux normes environnementales, ajoute le ministre.

S’agissant de la construction du pont, Adoum Younousmi déclare que les partenaires ont manifesté leur volonté de supporter la totalité du coût du projet qui est estimé à 68 milliards de Fcfa. Ce projet comprend également des ouvrages transfrontaliers qui seront construits de part et d’autre de la frontière tchado-camerounaise.

 

8 Commentaires

  1. Galing Tchinsouk
    28 juillet 2017 at 19 h 06 min Répondre

    Le meilleur trajet avec un rapport qualité / prix : Ngaoundéré-Garoua-Figuil-Léré-Pala-Kelo-Bongor-N’Djamena ! Tout simplement.

  2. Galing Tchinsouk
    28 juillet 2017 at 19 h 12 min Répondre

    Mon raisonnement peut se résumer ainsi qu’il suit :

    Le premier trajet est déjà couvert par la voie bitumée qui relient les villes de Ngaoundere et Moundou via Koutéré. Y faire passer une voie ferroviaire n’apporterait pas une réelle valeur ajoutée.

    Pour le second trajet, exclusivement en territoire camerounais, il n’appartient pas au Tchad de payer (eh oui, il faudra payer mes amis) pour le désenclavement ferroviaire du Cameroun. Si les camerounais, passés maîtres dans l’art d’arnaque les gens, veulent ce trajet, qu’ils e’ assument toutes les conséquences financières SEULS !

    Il ne reste plus que la troisième solution qui offre, en plus de son tracé en zone démographiquement dense, une voie supplémentaire de communication à l’intérieur de notre pays.

  3. Adam Daoud
    28 juillet 2017 at 20 h 45 min Répondre

    Bonsoir Monsieur, Bien sûr les 3 projets que vous avez évoqué sont tous viables et répondent au désenclavement d’une partie du Tchad et tentera à accroître les échanges entre les deux pays. De mon point de vue le projet qui sera viable et celui du de Ngaoundere-Moundou-Ndjamena, car ce tracé permettra d’apporter présente un double avantage majeur pour le Tchad. En reliant la deuxième grande ville du Tchad à la capital.ce projet, aura aussi comme avantage de fluidifier les échanges intra-Tchad et avec le Cameroun, ainsi que de créer des emplois pendant la réalisation des infrastructures et après leurs mises en services dans les différentes futurs gares ferroviaires du pays. Je vous encourages dans votre initiative. Merci

  4. @Fabien Koumtoing
    29 juillet 2017 at 8 h 15 min Répondre

    Quand les travaux seront lancé pour les tronçon en étude ?

  5. Abakar
    29 juillet 2017 at 20 h 15 min Répondre

    L’option Garoua Fidji Leré kelo Bongor ndjamena semble etre l’option consensuelle. Cette solution satisferait les irréductibles du Tchad tout comme du Cameroun. A moins de deux cents kilomètres du réseau Nigerian de chemin de fer donc ya une possibilité d’interconnexion vers les réseaux ouest Afriain.

  6. Stéphane Brayan
    30 juillet 2017 at 17 h 54 min Répondre

    Je suis pour le tronçon Ngaoundere Moundou Kelo Bongor Ndjaména . Les agences de voyages qui sont très très mal organisé, de surquoi les chauffeurs sont isolants,manque de respect total aux clients, on s’en fou de leurs intérêts.

  7. Chérif
    1 août 2017 at 16 h 24 min Répondre

    je crois que toutes les idees sont à saluer. Pour ma part, je dirais tout simplement, s’il sagissait que le projet puisse donner satisfaction d’un rapport “Cout/ efficacité”, il va de soit d’opter pour le premier trajet: Ngaoundéré-Moundou-Kélo-Bongor-N’Djamena. c’est ainsi que ce fameux projet tant attendu puisse entrainer des retombés économiques et desservir une grande partie du pays.

Laisser un commentaire