Tchad : Une marche de protestation contre les opérateurs téléphoniques prévue le 22 février

Tchad : Une marche de protestation contre les opérateurs téléphoniques prévue le 22 février

Dans une déclaration conjointe, dix organisations de la société civile appellent les populations à sortir la semaine prochaine. Cela pour exprimer leur mécontentement contre les principaux opérateurs sur toute l’étendue du territoire national.

Le Collectif Tchadien contre la vie chère (CTVC), le Collectif des artistes (ANDUR), la Jeunesse en Marche (JM), le Projet pour une alternance crédible au Tchad (PACT), le Collectif « Ça doit changer » (CDC), la Dynamique citoyenne pour la protection des droits Consommateurs (DCPDC), la Coordination nationale des jeunes pour la paix et le développement au Tchad (CONAJEPDT), l’Association tchadienne pour la paix et le développement (ATPDD) et la Coordination jeunesse apport positif (CJAP) invite les abonnées des principaux opérateurs téléphoniques « à l‘action citoyenne pour protester contre les prélèvements abusifs des taxes sur les couts d’appels téléphoniques, la spoliation des unités d’appels, la mauvaise qualité du réseau, le cout exorbitant de communication qui en effet le plus cher de l’Afrique, les sonneries improvisées, la médiocrité et la cherté du service internet, les publicités mensongères, les messages non désirés spontanés » le 22 février 2018.

En outre, il invite les populations à observer une « grève du téléphone » la journée qui suit, le 23 février 2018, de 5h à 14h. « une journée sans téléphone, sans achat de crédit, sans connexion » lit-on sur la déclaration.

2 Commentaires

  1. DJONGA KOLANDI
    15 février 2018 at 19 h 36 min Répondre

    au lieu de parler du gouvernement, vous parlez du réseau téléphonie pour résoudre quoi.

  2. neledeouel djetade
    15 février 2018 at 19 h 45 min Répondre

    La bonne manière de cette journée sans téléphone c’est de s’abstenir d’appeler. Utilisons uniquement le SMS. Même pendant une semaine

Laisser un commentaire