Tchad : un Comité d’action en faveur de Babouri est né

Tchad : un Comité d’action en faveur de Babouri est né

Les activités du comité d’action en faveur de Mayadine Babouri, un journaliste activiste détenu à Koro-Toro depuis plus d’un an, ont été lancées officiellement ce 12 janvier 2018, à la Maison des médias du Tchad.

Ce comité est créé par un groupe de militants des droits de l’homme de l’extérieur et de l’intérieur du pays. Il a pour objectif de mener diverses actions pour espérer éclaircir les circonstances de l’arrestation de leur ami et camarade de lutte Mayadine Babouri, et obtenir sa libération pure et simple. Pour le porte parole du comité d’action en faveur de Babouri, Manga Jean Bosco, « le CAB entend s’inscrire dans la dynamique des autres actions entreprises par d’autres organisations au plan national et international par rapport à cette violation patente des droits de l’homme dans notre pays, pourtant dit démocratique ».

Il faut rappeler que Mayadine Babouri, très actifs sur les réseaux sociaux a été arrêté le 30 septembre 2016 en pleine rue à N’Djamena. Le 10 octobre de la même année, il a été inculpé d’atteinte à l’ordre constitutionnel, à l’intégrité territoriale et d’intelligence avec un mouvement insurrectionnel.
« Depuis son arrestation, l’audition au fond de Mayadine Mahamat Babouri par le juge d’instruction n’a jamais eu lieu. Cette situation perdure depuis plus de 15mois. Alors que sa demande de mise en liberté provisoire pour lui permettre de recevoir les soins adéquats lui est refusée par les autorités pénitentiaires », précise le porte-parole du CAB, Manga Jean Bosco

Dans l’immédiat, le comité d’action en faveur de Babouri envisage user des dispositions du nouveau code des procédures pénales pour faire entendre raison aux autorités. Et, il compte effectuer une visite à Babouri pour s’enquérir de son état de santé et lui témoigner son soutien face aux épreuves qu’il subit.

Laisser un commentaire