Tchad : ouverture du sommet extraordinaire des Chefs d’État et des gouvernements de la CEMAC

Tchad : ouverture du sommet extraordinaire des Chefs d’État et des gouvernements de la CEMAC

C’est sur convocation du Président en Exercice, le Président de la République du Tchad Idriss Deby Itno que cette session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) se tient ici à N’Djaména.

Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour de cette session, entre autres, le financement des institutions, le renforcement des acquis de l’intégration, l’examen de l’état d’avancement des mesures prises à Djibloho, en Guinée Équatoriale, février dernier, avec notamment l’application intégrale de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire pour l’édification d’une intégration économique forte et réussie.

Libre circulation des personnes

A quelques jours de ce sommet, le Gabon et la Guinée Équatoriale ont signé des arrêtés pour supprimer les visas d’entrée dans leurs territoires pour les ressortissants des pays membres de la CEMAC. Ces actes ont permis au Président de la commission de la CEMAC, Pierre Moussa, de déclarer que <<la libre circulation des personnes est une réalité dans la sous-région, elle est aujourd’hui effective>>. Selon lui, cette ouverture va encourager les peuples de la sous-région au brassage.

Ouvrant les travaux, le Président en exercice de la CEMAC, Idriss Deby Itno, a proclamé que ce sommet est plein d’enjeux. Il revient aux décideurs politiques de cette communauté de renforcer l’intégration pour le bien-être des populations de la sous-région, dit-il.

Le financement de la communauté sera aussi débattu car la taxe communautaire d’intégration peine à fonctionner et son recouvrement rencontre d’énormes difficultés. La CEMAC est astreinte à relever ces défis, souligne Idriss Deby Itno.

Cette session extraordinaire des Chefs d’État et des gouvernements sera aussi une occasion pour Pierre Moussa de passer le témoin au nouveau Président de la Commission de la CEMAC, le gabonais Daniel Ona Ondo.

Laisser un commentaire