Tchad : N’Djamena enveloppée par un brouillard qui peut être nuisible à la santé

Tchad : N’Djamena enveloppée par un brouillard qui peut être nuisible à la santé

La capitale N’Djaména est enveloppée par un brouillard depuis la veille de la fête de Noël. La visibilité est presque réduite. Les voitures et motocyclistes allument même en plein jour leur phare. Cette altération du climat a des conséquences directes sur la santé des populations. On note des particules de sables associées aux vapeurs dégagées par les engins roulants et tout ceci est inhalé par la population.

De cette inhalation peuvent découler plusieurs maladies notamment ceux de l’arbre respiratoire (pneumonies, bronchites). Mais cette brume peut également aggraver ou déclencher des maladies préexistantes, c’est le cas de l’asthme par exemple. Il y’a aussi les affections de la sphère ORL (oto-rhino laryngologiste); on peut citer entre autres les pharyngites, les sinusites.

Ces affections peuvent toucher tout le monde, mais elles sont plus fréquentes chez les enfants et les personnes âgées. Pour minimiser les effets de cette dégradation climatique il faudra observer un certain nombre de règles, explique le médecin Chirurgien pédiatre, Mahamat Nour Bakar Djibrine.

Il conseille aux parents de garder les enfants, les personnes âgées ainsi que les sujets atteints d’asthme à l’abri de la poussière, de se protéger les nez et la bouche avec des masques ainsi que les yeux avec des lunettes.

Docteur Mahamat Nour Bakar Djibrine note qu’il faut éviter de s’exposer à la poussière si possible. «Je conseillerai à tout le monde de se protéger autant que possible et de consulter dans une structure sanitaire au moindre signe d’atteinte respiratoire», confie Mahamat Nour Bakar Djibrine.

Laisser un commentaire