Tchad : l’UA se fixe l’objectif de faire taire les armes en Afrique d’ici 2020

Tchad : l’UA se fixe l’objectif de faire taire les armes en Afrique d’ici 2020

N’Djamena abrite ce mardi 24 octobre à l’hôtel Hilton, la huitième retraite de l’Union Africaine (UA) sur le thème « l’ordre mondial émergent, le multilatéralisme et l’Afrique ». Elle est orientée vers la promotion de la paix, de la sécurité et de la stabilité. Le défis est de faire taire les armes en Afrique d’ici 2020. Cette rencontre est l’une des pièces centrales de la réflexion stratégique sur les questions de l’heure. La retraite vise aussi à contribuer à une meilleure prise en compte des atouts et défis de l’Afrique dans l’ordre international en pleine mutation.

Il est question selon le premier ministre Pahimi Padacke Albert, que l’Union Africaine se donne plus de moyens pour peser davantage sur la scène internationale. Et ce dans un contexte mondial où certaines régions voire certains pays renforcent davantage leurs puissances hégémoniques a-t-il relevé.

D’après le Premier ministre tchadien, il est de nos jours une vérité que le monde entier vit un sentiment général d’anxiété et des moments d’incertitudes du fait que certains pays semblent dicter leurs volontés partout où ils le désirent. Cette attitude dangereuse qui se développe met à rude épreuve le multilatéralisme qui constitue une barrière contre toutes formes de dérives et violations des règles qui organisent et régissent la communauté des nations a renchéri le chef du gouvernement.

Pour le président de la commission de l’UA Moussa Faki Mahamat, le temps compte « L’objectif fixé est clairement ambitieux. Seules trois années nous séparent de la date fatidique de 2020. Le contexte actuel de défiance envers le multilatéralisme n’en rend la tâche que plus complexe.Les institutions multilatérales telles que l’Union africaine, les Nations unies et les Communautés économiques régionales sont l’expression de la quête permanente de cadres appropriés de collaboration à l’échelle internationale et régionale, aux fins de relever les défis auxquels nous sommes collectivement confrontés, notamment en matière de paix et de sécurité ».

Les envoyés spéciaux et les médiateurs réunis à cette occasion vont forger des orientations nouvelles, dégager des repères solides et fiables pour éviter la survivance ou la survenance de situation d’incertitudes dans le monde. Les résultats attendus de deux journées de réflexion seront des sources d’inspiration pour le continent et une feuille de route de la stratégie de l’Union Africaine.

 

Laisser un commentaire