Tchad : les propositions de la présidence aux grévistes

Tchad : les propositions de la présidence aux grévistes

Depuis quelques jours l’équipe dirigeante de la présidence de la république a été instruite par le chef de l’État d’entamer un dialogue avec les centrales syndicales en grève. La plateforme revendicative après consultation de sa base ce 13 mars accepte de démarrer les négociations. 

La présidence de la république représentée dans cette négociation par le Secrétaire général propose aux grévistes le paiement immédiat du salaire du mois de février aux 31 000 fonctionnaires sans prélèvement de crédit des banques et que les salaires du mois de mars, avril ne connaîtront pas aussi le prélèvement de créances des banques pour tous les travailleurs du public. La présidence propose aussi de payer l’intégralité des salaires sans abattement à partir du mois de mai 2018.

D’après le cabinet civil, il y aura le conseil d’administration de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international, le 6 avril 2018. Les deux institutions se pencheront sur la situation du Tchad, ce qui permettrait de décanter la situation. La dernière proposition de la présidence est le remboursement des salaires prélevés dans le cadre des mesures d’austérité de janvier à avril 2018, soit en nature ou en espèce.

Au cours de leur assemblée générale tenue ce matin à la bourse du travail, les grévistes demandent à leurs représentants de ne signer aucun accord sans présenter les termes à l’assemblée. Elle exige que la plateforme signe l’accord avec le président de la République lui-même.

Un commentaire

  1. Ange
    14 mars 2018 at 4 h 46 min Répondre

    Ces propositions ressemblent à un piège tendu par le gouvernement à la plateforme. Ce gouvernement avait annoncé en 2016 qu’il allait juste couper les indemnités des fonctionnaires à 50% pour 18mois et vous avez vu ce qui s’est passé à quelques mois de la fin du moratoire? ll a plutôt empiré la situation! Ce n’est pas une proposition d’accord mais il veut juste que les travailleurs reprennent travail pour qu’il puisse sauver l’année scolaire et avoir de financement des institutions internationales. Exigez que le Gouvernement fasse le bilan de prélèvement de 50% des indemnités, de verser intégralement le salaire car ya déjà dans la feuille de route de la plateforme des propositions pour faire cette économie de millards brandie par ce gouvernement. Ne soyez pas surpris qu’en signant cet accord qu’on vous propose demi salaire en Mai! Un homme avertit en vaut deux.

Laisser un commentaire