Tchad : les débordements lors des cortèges des mariés seront désormais sanctionnés de peines de prison

Tchad : les débordements lors des cortèges des mariés seront désormais sanctionnés de peines de prison

Après l’incident du 31 mars 2018 où un cortège de mariage a bloqué la circulation en pleine ville de N’Djamena, les autorités multiplient les sorties pour mettre en garde la population.

Ce 5 avril 2018, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de N’Djamena accompagné des responsables de la police nationale ont annoncé que désormais, tout cortège de mariage qui abusera en bloquant la circulation ou faire tirs d’arme, les responsables seront condamnés à une peine de prison ferme.

“ Personne n’est au-dessus de la loi, prochainement ce n’est plus une peine d’amende. Ceux qui vont bloquer la circulation, feront des tirs d’arme, seront sévèrement réprimés. S’il y a un groupe de Tchadiens qui pensent être au-dessus de la loi, nous leur lançons le défi”, dit le procureur de la République près le tribunal de grande instance de N’Djamena, Mahamat Saleh Youssouf.

Laisser un commentaire