Tchad : Le CAMOJET dresse un bilan sombre pour la jeunesse en 2016

Tchad : Le CAMOJET dresse un bilan sombre pour la jeunesse en 2016

Le Collectif des Associations et Mouvements de Jeunes du Tchad (CAMOJET) a présenté son rapport sur la situation de la jeunesse au Tchad durant 2016. La cérémonie organisée ce vendredi au CEFOD a pris d’expliquer au public le document qui prend en compte la situation de la jeunesse dans sa globalité, notamment sanitaire, éducative, socioculturelle et sportive. Sur le plan éducatif, le CAMOJET relève que malgré les différentes reformes apportées au système éducatif, le Tchad n’a pas pu offrir à ses jeunes une éducation de qualité alors que la situation socio-sanitaire, même si ces dernières années, il y a une amélioration dans les constructions des infrastructures, la formation et le recyclage des agents de la santé, le Tchad fait partie des pays qui occupent le dernier rang en matière sanitaire.
En ce qui concerne la situation socioculturelle et sportive le rapport 2016 CAMOJET relève qu’en dehors des grandes villes du pays qui comportent des centres de loisirs beaucoup d’entre elles n’en disposent pas. Le document aborde de même la question du chômage, la précarité de l’emploi, le problème de radicalisation et de l’extrémisme violent. Selon le coordinateur du mouvement Mahamat Zene Chérif, 2016 a été une année d’engagement citoyen des jeunes pour réclamer leurs droits politiques, économiques et sociaux dans un contexte de climat social tendu, caractérisé par une forte répression policière. Le rapport a pour objectif d’interpeller le gouvernement, les partenaires et les jeunes eux-mêmes sur les maux qui minent la couche sociale qui représente plus de la moitié de la population. C’est aussi un plaidoyer pour que la jeunesse soit une préoccupation sérieuse et primordiale pour tous les décideurs et les partenaires au développement.

Laisser un commentaire