Tchad : lancement du Prix de l’excellence en journalisme édition 2017

Tchad : lancement du Prix de l’excellence en journalisme édition 2017

Placée sous le thème, « Bâtir le Tchad que nous voulons, dans la paix durable », l’édition 2017 du Prix de l’excellence en journalisme est dénommé « Prix Joseph Saleh Ngaba ». C’est pour rendre hommage au journaliste mort dans les geôles de la DDS à cause de ses opinions, a annoncé le président du HCC, Dieudonné Djonabaye en lançant officiellement cette édition du Prix, le mercredi 27 septembre 2017 à la Maison des médias du Tchad.

Le choix du thème découle de la volonté des responsables du HCC d’amener les médias à vulgariser quelques ODD (Objectifs de développement durable) qui permettent d’allier des partenariats stratégiques à l’éradication de la pauvreté dans un climat de paix et de justice. Le prix Joseph Saleh Ngaba a pour principaux objectifs de : valoriser et promouvoir le métier de journalisme au Tchad ; distinguer les meilleurs œuvres journalistiques de l’année ; relever et encourager les jeunes talents ; favoriser l’émulation et la saine compétition entre les journalistes ; promouvoir la confraternité.

Selon Ali Djibril Ali, président du Comité d’organisation du Prix de l’excellence en journalisme (COPEJ), « plusieurs prix seront mis en jeu pour la présente édition. Ces prix prennent en compte les organisations au sein desquelles les journalistes évoluent et affirment leur talent au quotidien, la clarté de leurs propos, la rigueur des faits, la pertinence de l’angle, l’originalité du traitement. Et surtout, le respect de la loi, de l’éthique et de la déontologie ». Il est à préciser que trois prix seront décernés dans les trois grandes catégories professionnelles notamment : la télévision et la radio avec des productions en français et en arabe ; et la presse écrite avec des articles aussi publiés en français et arabe. L’une des innovations cette année est que, deux prix seront décernés aux médias classiques à savoir la radio et la presse écrite et un prix sera décerné à un média en ligne. Toutefois, il est précisé que, « les prix en compétition peuvent être modifiés en fonction des circonstances et de la nécessité de valoriser d’autres catégories ou groupe professionnels ».

« Le lancement tardif des compétitions cette année s’explique par des contingences endogènes et exogène découlant de plusieurs facteurs qui échappent au HCC. Mais, nous croyons fermement que cela n’impacte négativement la participation au jeu et l’organisation de la nuit de presse envisagée vers la mi-décembre 2017 », a relevé le président du COPEJ, Ali Djibril Ali. Pour lui, les membres de son comité s’emploieront à fond en vue de respecter cette échéance. Il s’agit là d’un défi qui ne peut être relevé qu’avec le concours des partenaires.

Parmi les partenaires du Prix de l’excellence en journaliste cette année, il y a le Groupe Communication du Système des Nations-Unies au Tchad. Selon le président dudit groupe et représentant de la FAO au Tchad, Mansour Ndiaye, leur présence à cet événement témoigne de la volonté de son institution d’accompagner le gouvernement et tous les acteurs du Tchad dans le renforcement des capacités des médias. « Cet accompagnement devrait se traduire par une participation active aux initiatives visant l’appui des journalistes dans la facilitation de l’accès des populations à l’information dont elles ont besoin en tant que citoyens », précise-t-il.

Laisser un commentaire