Tchad: La politique sectorielle de justice 2018-2027 soumise à validation

Tchad: La politique sectorielle de justice 2018-2027 soumise à validation

Le document de la politique sectoriel de justice soumis à l’appréciation des participants, vise selon le coordonnateur du projet d’appui à la justice au Tchad phase 2, Issa Tom à combler un déficit créé par l’arrivée à terme du programme de réforme de la justice, en février 2015. Mais avec ce document dit-il, le Tchad se dotera d’un outil d’orientation pour la décennie 2018-2027.

C’est à l’Hôtel Radisson Blu que le ministre de la justice, garde des sceaux, chargé des droits humains, Pr Ahmat Mahamat Hassan a ouvert ce 04 octobre 2017, les travaux de l’atelier de validation du document de la politique sectorielle justice.

Aider le gouvernement à mettre en place un système qui garantit le droit à tous les Tchadiens, tout en renforçant les juridictions et améliorer la gouvernance au Tchad, c’est le souci permanent de l’Union Européenne, a déclaré l’ambassadrice, chef de délégation Denisa Elena Ionete. Elle renchérit que, l’Union Européenne reste un partenaire fiable du Tchad pour l’accompagner dans la viabilisation de l’appareil de justice.

Le ministre de la justice, garde des sceaux, Pr Ahmat Mahamat Hassan souligne pour sa part que, la justice n’est pas un tas de bâtiments où n’ont accès que ceux qui ont le droit d’y entrer. « La justice doit s’ouvrir ». Il rappelle aussi que le renforcement de l’État de droit et de la démocratie passe par une justice modernisée et transparente, capable de garantir le respect des engagements internationaux. « Cette politique est importante et le résultat de ce travail sera présenté officiellement au Gouvernement car il s’agit aussi de sa politique », précise Pr Ahmat Mahamat Hassan.

Les participants à cet atelier ont deux jours pour débattre et amender afin d’apporter leurs contributions pour l’amélioration du document de la politique sectorielle de justice pour la période 2018-2027.

Laisser un commentaire