Tchad : la marche pacifique des partis politiques, dispersée

Tchad : la marche pacifique des partis politiques, dispersée

Six partis politiques de l’opposition politique tchadienne  ont organisé ce matin du 6 février 2018, une marche pacifique au siège du Parti démocratique du peuple tchadien (PDPT) dans la commune du 9e arrondissement de la ville de N’Djamena.

Ce sont près de 100 personnes,  jeunes, femmes et leaders des partis politiques parmi lesquels le député Djimet Clément Bagaou qui ont exprimé leurs mécontentements. Les manifestants ont arboré des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « non à l’abattement de salaire, non à l’augmentation du prix du carburant, non a l’augmentation du taux d’inscription dans les universités, etc. ».

La police et la gendarmerie qui ont pris d’assaut le quartier Walia ont dispersé la marche de l’opposition en tirant du gaz lacrymogène. Notre reporter sur le terrain a constaté des cas de blessures des militants du parti PDPT de Djimet Clément Bagaou. Un homme, la trentaine a une blessure ouverte a la tête, un autre âgé de près de 20 ans, lui a été touché à la cuisse.

La police dans ses interventions a procédé a quelques arrestations des jeunes qui de fois ne sont pas des manifestants, mais des curieux restés devant leurs concessions. Pour Djimet Clément Bagaou, il y a eu des tirs à balle réelle sur ses militants et des arrestations, chose qu’il trouve très regrettable.

Un commentaire

  1. Tchad : Dix partis politiques suspendus pour une durée de deux mois – Tchadinfos.com
    7 février 2018 at 16 h 00 min Répondre

    […] Tchad : la marche pacifique des partis politiques, dispersée […]

Laisser un commentaire