Tchad : la Chine offre 5.000 tonnes de riz à la population

Tchad : la Chine offre 5.000 tonnes de riz à la population

L’ambassade de Chine au Tchad a remis vendredi dans la capitale tchadienne, un don de 5.000 tonnes de riz, d’une valeur de 9 millions $, au profit des populations tchadiennes.

Ce don est une réponse à la promesse faite par le gouvernement chinois au Tchad lors du sommet de Johannesburg en 2015. “Chose promise, chose due. Nous espérons que cette aide pourra contribuer à la résolution des problèmes alimentaires au Tchad et soulager nos frères et tchadiens“, a déclaré le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine, Fang Yunlong.

Le secrétaire général du ministère tchadien de la Production, de l’Irrigation et des Equipements agricoles, Abdelkader Attidjani Koïboro, s’est réjoui de ce don qui vient à point nommé.

L’aide alimentaire du gouvernement chinois, qui n’est pas une première du genre, vient ainsi nous conforter dans nos démarches communes à atténuer les effets de la crise alimentaire et permettre à cette frange de population à risque d’aborder sereinement la période de soudure à venir“, a-t-il affirmé.

Le responsable gouvernemental tchadien a remercié et témoigné, au nom de son pays, “ses reconnaissances au gouvernement de la République populaire de Chine pour ce soutien manifeste dans un contexte socioéconomique des plus difficiles auquel fait face le Tchad“.

Selon les résultats préliminaires de l’évaluation nationale nutritionnelle basée sur la méthodologie SMART (Standardized Monitoring and Assessment of Relief and Transition) menée en août-septembre et publiée en octobre 2016, la prévalence de la malnutrition aigüe sévère (MAS) est estimée à 2,6% en 2016, contre 2,8% en 2015. La malnutrition aigüe modérée (MAM) est en augmentation (9,3% comparée à 8,9% l’année dernière).

La prévalence de la MAG dépasse le seuil d’urgence de 15% (fixé par l’OMS) dans six régions sur vingt-trois. Quant à la MAS, dix régions dépassent le seuil d’urgence de 2%. Ainsi, les régions d’Ennedi Ouest, Borkou, Ouaddaï, Batha, Barh El Ghazel, Salamat, Kanem, Chari Baguirmi, Guéra, Lac et Mayo Kebbi Est sont en situation d’urgence nutritionnelle.

Laisser un commentaire