Tchad : fin de la censure sur les réseaux sociaux

Tchad : fin de la censure sur les réseaux sociaux

Les internautes tchadiens privés de l’accès aux réseaux sociaux depuis avril dernier ont vu leur calvaire prendre fin ce jour vendredi 2 décembre 2016. La nouvelle a envahi la capitale, cela se murmure, se partage, les usagers n’en reviennent pas. Depuis 13h on peut directement accéder à Facebook, Twitter, Whatsapp, Instagram, viber, etc. sans avoir a activé son VPN (application qui permet de contourner la censure). L’usage du VPN était onéreux, car le fait de contourner vous coute quasiment le double des données qu’il vous faut normalement pour accéder à vos applications favorites.

Les opérateurs de téléphonie mobile que son Airtel et Tigo ont reçue des instructions de la part du ministère de la Sécurité nous fait savoir une source. “C’est tombé juste après la prière de vendredi, une instructions du ministère de la sécurité. Les techniciens ont aussitôt levé la censure” dit-il.

Cette nouvelle est accueillie avec joie par la plupart des jeunes que nous avons interrogés, qui d’ailleurs pour la plupart nous leur apprenons la nouvelle. “Enfin je vais pouvoir me reconnecter à mon compte Facebook, ça fait deux mois que j’y vais plus à cause du prix. Le VPN te bouffe ton crédit” nous fait savoir Allarabeye. Pour Ahmat “c’est une sage décision, le gouvernement est revenu à la raison. Aujourd’hui les réseaux sociaux sont des outils de travail indispensables, les censurés c’est absurde“.

 

4 Commentaires

  1. Madjitoloum Ronald
    2 décembre 2016 at 16 h 41 min Répondre

    Ah enfin! Je vais éssayer de voir si je peux enfin créer mon compte viber, instagram, whatsapp…etc.

  2. ½ milliards d’euros envolés, pour 235 jours de coupure Internet au Tchad – Internet sans frontières
    5 décembre 2016 at 13 h 46 min Répondre

    […] Sans Frontières se réjouit du rétablissement le 2 décembre 2016 de l’accès à tous les réseaux sociaux et services de messag…. Nous regrettons cependant qu’il ait fallu 235 jours au gouvernement tchadien pour entendre […]

  3. ½ billion euros lost, for 235 days of Internet disruption in Chad – Internet sans frontières
    5 décembre 2016 at 14 h 10 min Répondre

    […] Sans Frontières welcomes the restoration of access to social networks in Chad, since 2 December 2016. We regret, however, that it took the Chadian government 235 days to hear […]

  4. Tchad : quand le prix d'Internet est un handicap | Le blog d'Annadjib
    26 décembre 2016 at 14 h 13 min Répondre

    […] décembre, la censure du net à été levée au Tchad, ce qui veut dire que plus besoin d’utiliser certaines applications pour […]

Laisser un commentaire