Tchad : « Aucun centre d’enfutage du gaz butane ne sera fermé et les distributeurs n’iront pas en grève »

Tchad : « Aucun centre d’enfutage du gaz butane ne sera fermé et les distributeurs n’iront pas en grève »

Il s’est tenu ce jeudi 13 juillet 2017, une réunion entre le ministre du pétrole et de l’énergie, Me Béchir Madet, les responsables des centres d’enfutage et les distributeurs indépendants du gaz butane. A cette occasion le Directeur général de la Société tchadienne de gaz (STG), Mahamat Guidam Moussa a accordé une interview exclusive à notre rédaction.

Au menu de la rencontre avec le ministre en charge de l’énergie, la situation des distributeurs suite à la demande d’interdiction du remplissage croisé. Aucun centre d’enfutage ne sera fermé pour l’heure et il n’y aura pas de grève des distributeurs indépendants.  Selon le directeur général de la STG,  la réunion avec le ministre Madet fait suite à l’arrêté choisissant neuf marqueteurs pour la distribution du gaz butane. Pour lui, « certaines sociétés dans leurs intérêts personnels se sont mises d’accord pour faire une demande à l’ARSAT pour que, chaque société remplisse ses bouteilles ». Car, compte tenu du nombre des distributeurs, la part du marché de certains a diminué, dit-il.

En effet, la principale raison évoquée par ces sociétés était la sécurité notamment en ce qui concerne les bouteilles défectueuses. Or, pour Mahamat Guidam Moussa, « la sécurité c’est dans les centres d’enfutage. Il ne faut pas laisser sortir les bouteilles défectueuses ». Selon lui, il ne sert à rien de mettre les bouteilles qui ne correspondent pas aux normes en circulation puis chercher à établir les responsabilités a posteriori. « Le remplissage croisé n’a pas d’effets sur la sécurité », a-t-il précisé.

« Le ministre a donné des instructions fermes, il ne faut pas qu’un centre soit fermé. Tous les distributeurs travaillent normalement même si certains, pour des intérêts personnels ont cherché à perturber le réseau de distribution », a informé le DG Mahamat Guidam Moussa.

Pour lui, l’ARSAT a ses inspecteurs dans chaque centre. Ces derniers ont pour rôle d’inspecter, de contrôler  et de s’assurer de la qualité des bouteilles avant qu’elles ne sortent.

 

Laisser un commentaire