RECHANUT : Les champions de la nutrition capitalisent sur leurs diverses contributions dans la plateforme SUN

RECHANUT : Les champions de la nutrition capitalisent sur leurs diverses contributions dans la plateforme SUN

Le Réseau des Champions de la Nutrition au Tchad (RECHANUT) a organisé un atelier de capitalisation de leurs activités, le jeudi 29 juin 2017 au CEFOD. L’objectif de cette assise est de capitaliser sur les diverses contributions des champions de la nutrition depuis le Forum National de Nutrition et de l’alimentation à l’opérationnalisation du RECHANUT.

14 Champions ont été désignés sur la base de leur intérêt et engagement pour la nutrition dont : 11 issus du Forum national de la nutrition et l’alimentation de 2015 et 03 retenus dans le cadre du Projet Sweden International Development Agency.

Dans son allocution, le président du RECHANUT, Doumgo Sana Seveia a relevé quelques causes de la malnutrition : « Malgré ses importantes potentialités agro-sylvo-pastorales, halieutiques, les efforts du gouvernement et de ses partenaires, le Tchad reste confronté de façon presque récurrentes à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ». Cette situation est due à plusieurs causes entre autres : le niveau élevé de pauvreté de la population tchadienne ; la faible performance des systèmes d’exploitation agricole majoritairement traditionnels ; la croissance démographique insuffisamment maitrisée ; l’insuffisance de l’accessibilité aux services sociaux de base comme l’éducation et la santé etc.

Trouver des pistes de solutions à ces problèmes et promouvoir la lutte contre la malnutrition à travers des contributions concrètes, tel est le rôle des champions de la nutrition au Tchad. Le Représentant du Point focal SUN, Dr Karar Mahamat a, dans son allocution émis le vœu de renforcer la capacité du Réseau afin de mieux lutter contre la malnutrition.

En effet, le Tchad présente des indicateurs de la malnutrition globalement au-delà des seuils d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ceci met en évidence une situation nutritionnelle sérieuse qui interpelle le gouvernement pour des actions urgentes. Selon le rapport sur l’étude du coût de la faim en Afrique de 2016, le Tchad connaîtra d’importantes pertes sur le plan humain et économique s’il n’arrive pas à réduire le taux de malnutrition au sein de sa population avec des coûts annuels de pertes estimées à 575 milliards de FCFA soit 9,5% du PIB.

Pour le président du RECHANUT, « aucun secteur ne peut à lui seul, supporter la charge de la nutrition ; d’où l’importance d’un cadre multidimensionnel et multiplicateur pour une synergie d’action ». L’atelier de capitalisation des activités du RECHANUT a donc permis aux participants de faire des propositions pertinentes réalistes et réalisables en soutien aux engagements déjà entrepris pars les Champions.

A l’issu du bilan, les échanges avec les participants ont permis de ressortir les perspectives pour la suite des activités, des recommandations, et des messages clés. Parmi ces derniers, on peut citer, le suivi des engagements issus du plaidoyer budgétaire 2017 et l’influence des acteurs pour la loi des finances 2018, la Participation à la préparation de la table ronde des bailleurs de fonds du Tchad à Paris en septembre 2017, la valorisation des résultats des recherches, des études des écoles et universités en lien avec la nutrition, le renforcement la synergie avec d’autres acteurs.

Il est à noter que les activités des champions de la nutrition sont mises en œuvre grâce à l’accompagnement technique d’ACF et d’ASRADD et le soutien financier de l’AFD.

Laisser un commentaire