Société : au moins cinq activistes interpellés et un autre blessé

Société : au moins cinq activistes interpellés et un autre blessé

Les forces de l’ordre ont étouffé hier à la bourse du Travail la marche pacifique prévue par la société civile. Une marche initiée par les plateformes Iyina et la coalition Trop c’est trop contre la candidature du président sortant Idriss Déby Itno à l’élection présidentielle de 2016.

La réplique des forces de l’ordre oblige, ce mardi, plusieurs manifestants à se replier dans les locaux de la bourse du Travail. Ceux qui n’ont pas eu la chance se retrouvent au marché à Mil. Les manifestants, réunis très tôt à la bourse du Travail, n’ont pas eu le temps de marcher. Les éléments du Groupement Mobile d’Intervention de la Police (GMIP), mobilisés tout autour de la bourse du Travail, les contiennent très vite, juste à la sortie de leur lieu de rassemblement. Ne pouvant plus continuer très loin, compte tenu de la présence massive des policiers, les manifestants bloquent le passage et entonnent La Tchadienne. «Libérez ceux que vous avez arrêtés injustement», «nous voulons la liberté», etc., lancent-t-ils.

D’après le secrétaire général adjoint de l’Union des Syndicats du Tchad (UST), M. Gounoung Vaïna Gan-Faré, six personnes parmi les manifestants sont interpellées et une autre est blessée. Des sources policières n’ont pas voulu en faire trop de commentaire. «Notre mission est d’empêcher cette marche, qui est interdite par les autorités compétentes. Je ne sais pas s’il y a eu des arrestations», répond un responsable policier. Les organisateurs vocifèrent, en vain, contre l’interdiction de leur marche. «Nous sommes dans une République. Et c’est conformément à la Constitution que nous avons décidé d’organiser cette marche pacifique, juste pour exprimer notre droit et rien d’autre», lance un manifestant.

Source Le Progrès

Laisser un commentaire