Santé : La mission médicale chinoise au Tchad vole au secours des patients

Santé : La mission médicale chinoise au Tchad vole au secours des patients

Pour renforcer les liens de coopération et d’amitié entre les deux pays, la Chine soutient le Tchad dans le domaine sanitaire. C’est dans ce cadre que la 12ème Mission Médicale Chinoise au Tchad est sur place depuis trois mois à N’Djamena. Cette nouvelle mission qui a signé son accord depuis décembre 2016 vient remplacée l’ancienne arrivée à terme.

Dans une interview accordée à notre rédaction, le chef de la Mission chinoise au Tchad, Dr Zhang Xianfeng nous explique les tâches que doit accomplir son staff. Tous les matins, la Mission composée de 10 médecins spécialistes et d’une interprète se rend à l’Hôpital de l’Amitié Tchad-Chine pour secourir leurs collègues Tchadiens pour assurer les soins dans différents domaines, notamment, à la radiologie, la génécologie, l’orthopédie, l’anesthésie, la cardiologie et l’acupuncture.

Cette 12ème Mission médicale chinoise a effectué sa première sortie hors de l’Hôpital de l’amitié Tchad-Chine le 30 janvier 2017 au Campus universitaire de Toukra. L’objectif était de sensibiliser et consulter les étudiants par rapport aux maladies telles que le paludisme, la tuberculose, la fièvre typhoïde, le Sida et apporter des soins préventifs. «Nous avons apporté des médicaments pour les soins préventifs à ces quatre maladies. Nous espérons que dès cette première campagne, nous pouvons aider les étudiants dans la prévention. S’ils connaissent les méthodes de prévention, ils peuvent à leur tour sensibiliser les autres», confie Dr Zhang Xianfeng.

La Mission médicale chinoise au Tchad ne se limite pas seulement à la consultation et aux soins mais assiste également l’Hôpital de l’amitié Tchad-Chine avec des médicaments et autres matériels médicaux pour mieux accomplir ses tâches. Contrairement aux 11 précédentes missions qui ont duré 2 ans, la 12ème mission qui n’a qu’une année vient d’ajouter les maladies pathologiques à sa liste et compte faire mieux que les précédentes.

L’Hôpital de la liberté a changé de nom en 2013 suite à une subvention du Gouvernement chinois d’environ 7 milliards FCFA pour la réfection dudit centre hospitalier.

Laisser un commentaire