Revue de presse au Tchad : Semaine du 02 au 09 juillet 2017

C’est avec plaisir que cette semaine nous retrouvons nos titres. Les colonnes restent dominées par l’actualité politique. De la communication du président de la République, de l’éviction du maire de Moundou en passant par les scandales de détournement, tout est passé au peigne fin dans les analyses et commentaires.

N’Djamena Bi-Hebdo du 03 au 09 juillet a titré : « Le roi du poker-menteur » avec une illustration en caricature pour revenir sur les déclarations du président de la République, Idriss Deby Itno, lors de son interview face aux médias français. Le journal qui a consacré presque trois pages à ce sujet pense que Déby se positionne en victime de la France, qu’il déclare avoir modifié la constitution contre son gré. Sur la menace du président de retirer les soldats dans les opérations à l’extérieur si rien n’est fait en terme financier, l’hebdomadaire qualifie de chantage. L’Observateur du 28 au 05 juillet montre à sa Une, Déby en face de Chirac et titre « Déby trahit la France », pour faire référence à la modification de la constitution. Un peu plus loin dans son analyse, le journal se pose la question de savoir si la liberté de ton du président Deby ce jour est un signe de départ.  «  Agitations stériles » dit Abba Garde du 30 au 10 juillet qui, rappelle que « le mois de juin aura été pour le pouvoir du président Déby, celui d’un séisme politico-diplomatique ».  Le tri-mensuel a fait un rapprochement entre les différents rapports et la communication qui est fait autour par le président de la République avec son Gouvernement.

« Enfin, ils l’ont eu » ! S’exclame Le Visionnaire du 04 au 10 juillet qui a mis Laoukein Médard, l’ancien maire de Moundou à la Une. Selon le journal sa destitution est un complot du parti au pouvoir MPS. N’Djamena Bi-Hebdo est revenu sur les faits en signifiant que ce limogeage s’est fait en l’absence de l’autorité compétente qui est le préfet.

En politique toujours, Abba Garde a révélé une confrontation entre le chef de l’Etat, le premier ministre et Ahmat Taboye sur une affaire de corruption avec un partenaire. Dans Le Potentiel du 07 au 17 juillet, le ministre SGG Dr Abdoulaye Sabre Fadoul a déclaré par rapport à l’organisation des législatives qu’  « il faut choisir entre payer les salaires et organiser les élections ».

Le quotidien Progrès du 06 juillet a titré sur l’accord de 187 milliards de FCFA octroyé par le FMI au titre de Facilité élargie de crédit afin de soutenir les actions du Gouvernement. Le Potentiel annonce déjà que le Tchad pourrait présenter le projet de chemin de fer Tchad-Cameroun à la prochaine table ronde de Paris. Un projet d’environ 1400 milliards.  L’Observateur a retracé quelques grandes lignes d’une enquête réalisée dans le domaine économique. Enquête qui révèle que l’agriculture vivrière est en abandon.

Le  Progrès a tiré la sonnette d’alarme sur la situation de la région du Tibesti qui n’a ni juge, ni justice et prison. Toutes les affaires sont transférées à Faya, selon le journal. Dans l’ordre de la sécurité, le journal public L’Info a fait part belle au sommet de Bamako qui met en place la force du G5 Sahel. Une force qui a pour mission de combattre le terrorisme dans le Sahel. Cependant dans son éditorial, le bihebdomadaire s’est interrogé sur l’opportunité d’une telle force et la capacité des pays membres a supporté les charges financières.

Bon début de semaine !

Laisser un commentaire