Régions : un incendie a détruit partiellement le village d’Al-Miléssa, dans le Hadjar Lamis

Régions : un incendie a détruit partiellement le village d’Al-Miléssa, dans le Hadjar Lamis

Un incendie a ravagé le mercredi 11 avril dernier plus de 65 concessions dans le village Al-Milessa, dans la sous-préfecture de Karal, région de Hadjar Lamis. L’incendie a également fait plusieurs dégâts matériels et financiers. Plus de 300 sacs de céréales consumés, des bêtes ont été aussi tuées par les feux, etc. Bien que dangereux, l’incendie n’a heureusement pas fait des pertes en vie humaine. Aujourd’hui plusieurs dizaines villageois victimes de l’incendie sont sans abris. Elles sont hébergées par solidarité par les autres villageois. Les victimes appellent le Gouvernement et les personnes de bonne volonté à l’aide.

Pour constater physiquement, les dégâts de l’incendie, et compatir avec les victimes, le Gouverneur de Hadjar Lamis, Aboubakar Djibrine Aboubakar, accompagné de point focal de la Fondation Grand Cœur pour la région Abakar Moussa Kally s’est rendu ce dimanche 15 avril 2018, au village Al-Milessa. Sur le terrain après avoir discuté avec les victimes et obtenu des explications détaillées, le Gouverneur de Hadjar Lamis et sa délégation ont visité toutes les maisons réduites en cendre. Sur l’origine de l’incendie, les habitants du village AL-Miléssa ont rapporté au Gouverneur que ce sont, les enfants qui ont provoqué l’incendie pendant que tout le monde était au champ. Le point focal de la fondation Grand cœur a remis une enveloppe aux victimes en guise de soutien. Il appelle la Fondation Grand Cœur et les autres Organisations non gouvernementales à voler au secours de ces personnes.

Le sous-préfet de Karal Ahmat Abdelhadi Damane quant à lui, tout en remerciant le Gouverneur et sa suite, a expliqué que ces personnes ont perdu tout et ils ont besoin d’être assistés. Il lance à son tour un appel à toutes les instances de bienfaisances à leur venir en aide. Son appel est appuyé par le chef de canton Assalé, Sa Majesté Tidjani Abbass. Le chef de canton précise que les victimes n’ont rien à mettre sous la dent en dehors de leurs maisons.

Le point focal de la Fondation Grand Cœur, Abakar Moussa Kally tout en prenant en acte des sollicitations adressées à son organisation assure de remettre celles-ci à qui de droit. Il promet que très bientôt la Fondation Grand Cœur très attentif à la souffrance de la population, volera très bientôt au secours des victimes.

 

Laisser un commentaire