PND : Le Gouvernement entend créer « un dispositif institutionnel national de suivi et d’évaluation »

PND : Le Gouvernement entend créer « un dispositif institutionnel national de suivi et d’évaluation »

Le Gouvernement tchadien a examiné et approuvé un projet de décret portant mise en place d’un dispositif institutionnel national de suivi et d’évaluation du Plan National de Développement (PND) 2017-2021. C’était au cours du Conseil ordinaire des ministres tenu jeudi 28 septembre 2017.

« Comme annoncé dans le cadre du financement du gap du PND 2017-2021 à rechercher, le Gouvernement du Tchad a organisé une table ronde des bailleurs de fonds pour la mobilisation des ressources du 06 au 08 septembre 2017 à Paris en France. Cette table ronde a connu un succès éclatant car les annonces faites par nos partenaires ont été au-delà des attentes du Tchad », a indiqué la ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Chargé des Relations avec l’Assemblée Nationale, Mme Madeleine ALINGUE.

Selon elle, afin de garantir la mise en œuvre de ce PND, le projet de décret propose de mettre en place un mécanisme efficace de suivi et d’évaluation. Pour cela, il envisage la création d’un dispositif national composé de :
Un Haut Comité d’Orientation, de suivi et d’évaluation (HCOSE), dont la mission sera de veiller à la bonne exécution des actions concourant à l’atteinte des résultats du PND ;

Un Comité Technique de Pilotage (CTP) qui aura pour mission de procéder à l’examen et à la validation technique des dossiers ainsi que toutes autres activités à soumettre à la décision du Haut Comité d’Orientation, de suivi et d’évaluation (HCOSE) ;

Un Secrétariat Permanent de Veille (SPV) qui sera l’organe administratif permanent de coordination, de conception des outils et de collecte des données nécessaires au suivi et à l’évaluation à la mise en œuvre du PND.

Pour la Porte-parole du gouvernement, Mme Madeleine ALINGUE, « ce schéma simplifié du dispositif institutionnel facilitera la réalisation des activités stratégiques et techniques de suivi et de l’évaluation qui, il faut le rappeler incombe entièrement aux départements sectoriels, aux institutions du secteur privé et de la société civile et aux autres partenaires ». Ce schéma permettra également de rassurer les investisseurs sur la transparence exigée par le Chef de l’Etat dans la gouvernance du PND, précise-t-elle.

Laisser un commentaire