L’UNET appelle à la reprise des cours, le paiement de trois mois de bourse s’annonce

L’UNET appelle à la reprise des cours, le paiement de trois mois de bourse s’annonce

Après l’appel lancé par les deux bureaux de l’Union Nationale des Etudiants Tchadiens (UNET), de sources concordantes font état du paiement dans un bref délai de trois mois de bourse sur le six que réclament les étudiants.
Le président de bureau de transition de l’UNET nationale, Armand Béragoto, se réjouit qu’il y ait évolution dans leurs démarches avec le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation. Il informe que le trois de mois d’arriérés de bourse est déjà prêt sur le six que réclament les étudiants. «L’Etat s’est engagé à nous payer, nous lançons un appel à tous les étudiants en déplacement de regagner leur sections ou université d’origine et reprendre le chemin des cours, comme ceux des sections arabes», invite Armand Béragoto. Le président national de transition demande aux étudiants de renouveler leurs inscriptions pour permettre de connaitre le nombre exact des étudiants bénéficiaires de la bourse de l’Etat. Car, dit-il qu’un nombre important des étudiants ont quitté le pays pour étudier à l’extérieur. «Nous demandons au président de la République d’ouvrir directement une négociation directement avec la plateforme revendicative pour sauver l’année académie en cours», lance Armand Béragoto le président de transition de l’UNET. Il note par ailleurs que à l’Université de N’Djaména, les enseignants vacataires, plus nombreux, accusent eux aussi trois de mois d’arriérés, l’administration des facultés travaillent avec quelques enseignants volontaires qui veulent donner les cours. «Chaque étudiants est conscient de son avenir, nous étudiants subissons une injustice de la part de l’Etat et les enseignants même si les étudiants sont d’accord ou pas, nous sommes venues ici pour étudier», tranche, Le président national de transition de l’Union Nationale des Etudiants Tchadiens (UNET), Armand Béragoto.

4 Commentaires

  1. adam
    8 janvier 2017 at 10 h 19 min Répondre

    Un représentant des étudiants qui dit si les étudiants le veulent ou pas nous sommes venus ici pour étudier. .. c’est un représentant ça ? Tu défend les étudiants ou l’état? Tu n’es qu’un lâche à la solde du gouvernement alors degagé! Pour nous c’est pas la bourse de l’année en cours qui pose problème,même si ça fait partie de nos doléances Puisque c’est un acquis il (gouvernement) le veut ou pas il le la payera mais plutôt notre problème est la suppression totale de bourse dans les universités. si les écoles professionnelles ne sont pas concernées par cette suppression. On ne peut pas dire nous les ENS et autres écoles nos revendications sont résolues on va recommencer et aux universitaires de revendiquer.
    Mr le président de l’UNET n’oublie pas que tu es le représentant de tous les étudiants du Tchad et tu es le porte flambeau de nos revendications et si cela te semble difficile,je vous prie de quitter ce poste pour un brave étudiant qui peut nous faire l’affaire. ne soit pas lâche et corrompu.

  2. batbaina dagassou
    8 janvier 2017 at 15 h 41 min Répondre

    corompu. tai toi et degage

  3. MBAIDANOUM mbaiadoum luc
    9 janvier 2017 at 16 h 31 min Répondre

    C’est avec beaucoup de rage et de colère que j’ai lu le messager du gouvernement en la personne de Armand beragoto.je suis au regret de me prononcer sans diluer mes propos. Le président de la transition est un lâche,un con qui n’a pas de honte. N’oublions pas que ce dernier est un Mpsiste.
    un petit

Laisser un commentaire