“Le Tchad souhaite un renforcement du soutien chinois à l’Afrique en matière de paix et de sécurité” Moussa Faki

“Le Tchad souhaite un renforcement du soutien chinois à l’Afrique en matière de paix et de sécurité” Moussa Faki

Le Tchad espère que la Chine va renforcer son soutien en faveur de l’Afrique, notamment en matière de paix et de sécurité, a déclaré vendredi à Beijing le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat, lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion des coordinateurs de la mise en oeuvre des actions de suivi du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) à Johannesburg.

Cette réunion, qui a rassemblé une centaine de responsables au niveau ministériel venant de 53 membres du forum, devait évaluer les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des engagements pris lors du sommet de Johannesburg organisé en décembre 2015, notamment la mise en application des dix programmes de coopération annoncés à cette occasion par le président chinois Xi Jinping.

Le chef de la diplomatie tchadienne a indiqué dans son discours que l’Afrique était confrontée à de nouveaux défis, citant le changement climatique, l’exode de sa jeunesse et surtout le terrorisme qui oblige les Etats africains à consacrer une part importante de leurs ressources à le combattre au détriment du développement.

“Nous souhaiterions compter sur l’appui de la Chine à travers la mise en oeuvre rapide de tous les programmes du Forum et surtout le programme de paix et de sécurité”, a-t-il poursuivi.

M. Faki a également salué l’annonce de M. Xi sur la fourniture d’une assistance militaire à l’Union africaine (UA) pour soutenir la mise en place en Afrique d’une force permanente et d’une capacité de réaction rapide aux crises. “Cet engagement soutiendra sans nul doute nos initiatives pour faire face aux crises en urgence et pour restaurer la paix et la stabilité sur le continent”, a-t-il fait remarquer.

Dans un rapport de travail présenté à la session plénière de la réunion, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a indiqué que la coopération sécuritaire sino-africaine avait nettement progressé. “La Chine soutient encore plus activement les pays africains dans leurs efforts visant à renforcer les capacités de défense nationale, de maintien de la stabilité et de lutte antiterroriste”, a-t-il annoncé.

Elle s’engage à continuer à participer aux opérations onusiennes de maintien de la paix et de lutte contre la piraterie en Afrique, a affirmé M. Wang, rappelant que la Chine était le plus grand contributeur de casques bleus en Afrique parmi les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.

“A l’heure actuelle, plus de 2.400 Casques bleus chinois sont en mission dans sept opérations onusiennes en Afrique”, a-t-il précisé, déplorant par ailleurs le mort de trois Casques bleus chinois en Afrique cette année.

Lors du sommet du FCSA à Johannesburg, M. Xi avait annoncé dix programmes destinés à renforcer la coopération sino-africaine pour les trois années à venir, couvrant l’industrialisation, la modernisation agricole, les infrastructures, les services financiers, le développement vert, le commerce et la facilitation des investissements, la réduction de la pauvreté et le bien-être public, les échanges des personnes, ainsi que la paix et la sécurité.

Un commentaire

  1. ahmat haroun larry
    30 juillet 2016 at 12 h 48 min Répondre

    il se trompe la chine n‘intervient pas en afrique pour la securite ,la paix ni lutter contre le terrorisme mais pour d interet economique et commercial

Laisser un commentaire