Le Tchad révise ses textes régissant le permis de construction

Le Tchad révise ses textes régissant le permis de construction

Les textes régissant le permis de construire au Tchad sont soumis à la relecture le mardi 16 mai.  L’ouverture des assises a été présidée  par le ministre de l’Aménagement du territoire, du développement de l’habitat et l’urbanisme Mahamat Hamid Dahllop.  La rencontre intervient dans le but d’adapter les textes au contexte nouveau de l’urbanisation du Tchad. La révision de ces textes permettra de simplifier les procédures en matière d’octroi de permis de construire. Ces textes permettront en outre de règlementer l’occupation et l’usage du sol et serviront de document sécurisation des investissements économiques pour l’habitat. Il s’agit aussi à travers cet atelier de revoir les textes afin de simplifier les procédures qui sont longues par rapport aux autres pays. Au Tchad, le délai d’obtention du permis de construction est de 221 jours contrairement aux autres pays comme le Niger qui est 112 jours, le Benin à 88 jours. Le coût au Tchad est estimé à plus de 8% de la valeur estimée des travaux  contre 3% au Benin et 5% au Burkina Faso. Convaincu qu’à l’issue de l’atelier sortiront des propositions concrètes, le Ministre Mahamat Hamid Dahllop         a déclaré que l’urbanisation souhaitée doit s’accompagner par des outils tant opérationnelle que règlementaire pour permettre d’assoir un  développement harmonieux, d’assurer un environnement viable pour le travail, pour le commerce, l’habitation, l’industrie, le loisir…

Laisser un commentaire