Le Tchad et le Mali renforcent leur coopération bilatérale

Le Tchad et le Mali renforcent leur coopération bilatérale

Le président de la République du Mali et président en exercice du G5 Sahel, Ibrahim Boubacar Keita, à la tête d’une importante délégation a effectué du 12 au 13 septembre 2017, une visite d’amitié et de travail à N’Djamena.

Selon le communiqué conjoint à l’issue de cette visite, les entretiens des présidents Idriss Deby Itno et Ibrahim Boubacar Keita ont porté sur la coopération bilatérale avec la suppression du visa entre le Tchad et le Mali, ainsi que sur la situation sécuritaire dans la région.

« Conscients de la nécessité de promouvoir la libre circulation des personnes et des biens dans notre espace, les deux Chefs d’Etat ont décidé de mettre en application, pour compter du 30 septembre 2017, une exemption de visa pour les citoyens des deux pays », indique le communiqué conjoint.

Idriss Deby Itno et Ibrahim Boubacar Keita se sont félicités de l’excellence des relations entre les deux pays et les deux peuples qui sont liés par une communauté de destin. Cette coopération exemplaire se traduit notamment par la concertation permanente entre les deux Chefs d’État.

Les deux Chefs d’État ont évoqué les actions du G5 Sahel. Ils se félicitent de la dynamique qui est enclenchée au niveau régional pour combattre les groupes terroristes à travers notamment la mise en place de la force conjointe du G5.

En plus de la question sécuritaire dans la zone sahélienne où continuent de planer les menaces des groupes terroristes il a été aussi question d’examiner la coopération, au cours de cette visite de travail. Les pays membres du G5 sahel à savoir, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, harmonisent ainsi leurs positions pour pouvoir porter leur voix à la prochaine assemblée générale des Nations Unies.

« Les deux Chefs d’État se félicitent de l’état d’esprit de solidarité entre les États membres du G5 Sahel, appellent à une mobilisation plus forte de la communauté internationale en soutien à la force conjointe et saluent l’engagement de la MINUSMA et de la force Barkhane dans la sécurisation du Sahel », apprend-on.

Laisser un commentaire