Le marché central est devenu un dépotoir  

Le marché central est devenu un dépotoir  

Le marché central de N’Djamena dans le 3ème arrondissement de la commune est en proie à la pourriture et à l’insalubrité. C’est depuis plus de 10 jours que la mairie centrale et celle du 3ème arrondissement n’ont pas évacué les ordures des légumes dudit marché. À l’entrée sud, les ordures jonchent le sol. Un acte qui laisse le grand marché dans la désolation.

Selon les usagers et commerçants, des asticots et bactéries en grande quantité en sont issus, créant le souci d’infection des aliments. Pour eux, la mairie centrale doit prendre sa responsabilité et redonner sa lettre de noblesse à ce marché moderne. Ils dénoncent le fait que la mairie collecte 250f par jour et par personne pour ne rien faire.

Pour le maire du 3ème arrondissement Micho Sami Michel, cela s’explique du fait que la mairie fait face à des situations financières difficile. Par ailleurs, il déclare que l’équipe d’assainissement est instruit sur ce point.

En cette période de pluie, la crainte est l’éclosion des maladies diarrhéiques telles le choleras et les typhoïdes, si les précautions ne sont pas prises à temps. Un cri d’alerte est lancé à l’endroit des autorités en charge. Et si la vitrine de l’Afrique Centrale passait aussi par la salubrité du grand marché ?

 

Nesta Yamgoto

Un commentaire

Laisser un commentaire