Finances: Le Tchad signe une Convention de consolidation de ses créances auprès de la BEAC

Finances: Le Tchad signe une Convention de consolidation de ses créances auprès de la BEAC

Une convention de consolidation des engagements de l’Etat tchadien auprès de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) est signée. Ce qui permet au Tchad de rééchelonner sa dette auprès de la BEAC, d’un montant total de 479 milliards de FCFA, constituée des avances statutaires, des créances consolidées et des avances exceptionnelles.

En effet, la convention signée le 20 septembre 2017 dernier entre le ministre des finances et du budget, Christian George Diguimbaye et le gouverneur de la BEAC, M. Abbas Mahamat Tolli, sera un avantage pour le Tchad qui traverse une crise économique et financière.

Le ministre des Finances et du Budget, Christian George Diguimbaye a salué les efforts que l’Institut d’émission a déployés, et cela, dit-il, de manière continue pour garantir la stabilité monétaire dans la sous-région CEMAC.
Tout en soulignant que, la gestion prudente de la monnaie est un meilleur gage pour mener des politiques macroéconomiques saines afin d’amorcer une croissance soutenue et durable, le ministre Christian George Diguimbaye se félicite du fait que, la BEAC apporte un soutien non négligeable aux politiques économiques générales élaborées par ses Etats membres.

«C’est dans ce sens que la BEAC a, en son temps, accordé dans le cadre d’une politique monétaire accommodante des financements directs à ses six Etats Membres», déclare le ministre. Il ajoute que, la crise financière due à la chute des cours du baril de pétrole et l’engagement du Tchad dans la lutte contre le terrorisme a réduit considérablement les ressources. Ce qui a impacté les trésoreries du pays, d’où l’accumulation des arriérés. C’est pourquoi, explique Christian George Diguimbaye, le Gouvernement a entrepris, conformément à ses engagements avec les institutions de Breton Woods, des démarches auprès de tous ses créanciers afin de rééchelonner sa dette publique.

Le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli déclare que, dans un contexte économique marqué par la réduction significative des marges budgétaires des Etats de la CEMAC depuis la fin de l’année 2014, les plus hautes autorités de la Sous-région ont adopté, lors de la Conférence des Chefs d’Etat du 23 décembre 2016 à Yaoundé, une série de résolutions.

« Dans le contexte actuel, la consolidation des engagements du Tchad est une bouffée d’oxygène pour le pays. En effet, elle permet de transformer ses engagements à vue à l’égard de la BEAC en un prêt à long terme, allégeant de ce fait le poids à court terme de la dette, du fait de son étalement dans le temps, du différé accordé, et du taux très concessionnel retenu», a affirmé Abbas Mahamat Tolli.

Laisser un commentaire