Félicité Madjimadi, la maman des enfants en détresse à Moundou

Félicité Madjimadi, la maman des enfants en détresse à Moundou

Mme Taryam Alladoumadji connue par Félicité Madjimadi ou Féli pour les intimes, s’occupe à travers son association d’aide aux enfants en détresse (ADED) basée à Moundou, chef-lieu de la région du Logone occidental, au sud du Tchad, des enfants orphelins et en difficultés âgés de 5 à 17 ans. Depuis 2011, cette dame, la quarantaine, est en plein pied dans le social. Elle côtoie chaque jour 58 enfants qu’elle assiste sans cesse.

En obtenant l’autorisation de fonctionner de son association le 10 février 2012, dame Féli s’est fixé comme mission permanente, selon ses termes, «de lutter pour redonner espoir aux enfants victimes de maltraitance et en situation de détresse». Avec l’ADED, dame Féli veut œuvrer pour un environnement protecteur et sécurisant pour le développement des enfants en détresse, privés de prise en charge familiale, de lutter contre le développement accru du phénomène des enfants de la rue et ceux qui sont dans la rue de favoriser la réinsertion socio-économique des enfants détresse».

Mais pour atteindre ses objectifs, Me Taryam Alladoumadji souligne que son association ADED est en train de réaliser diverses comme la sensibilisation de la population, la rééducation qui consiste à donner un appui moral aux enfants en détresse, l’assistante psychologique pour un changement de comportement et le parrainage pour la formation scolaire et professionnelle.

L’ADED, explique Mme Taryam Alladoumadji, favorise aussi la fréquentation de l’école tant au primaire que secondaire. «L alphabétisation fonctionnelle est aussi dans notre agenda avec plusieurs gammes d’activités comme l’artisanat, la couture, la menuiserie, la coiffure, la cuisine, le maraîchage et le petit élevage», détaille dame Féli qui reconnait que son association survit grâce à l’appui des personnes de bonne volonté, la cotisation de ses membres et des partenaires comme le FONAP.

Laisser un commentaire