Affaire Madina Koullamalah : nous avons interviewé un proche de Mahamat Bachar

La semaine qui s’achève a vu un événement dramatique qui a ému plus d’un citoyen. Il s’agit de l’assassinat de Mme Madina Koullamalah par un commerçant du nom de Mr Mahamat Bachar. La toile en a fait le plus d’échos, des groupes de soutien se sont constitués, des témoignages, des appels à la mobilisation et à la justice fourmillent sur les réseaux sociaux. Dès le début de l’affaire notre rédaction s’est rapprochée des proches de la victime pour recueillir leur témoignage et en savoir plus sur l’affaire. Voir (Tchad : un commerçant a assassiné Mme Madina KOULAMALLAH ce matin).

Depuis lors les versions de l’affaire changent au jour le jour, soucieux de voir clair sur ce crime qui certainement changera les mentalités dans notre société, car l’émotion est grande. Nous nous sommes rapprochés des proches de Mr Mahamat Bachar pour connaitre leur version. En voici quelques extraits:

“Mme Madina devait en tout 101.000.396 FCFA.”

“M. Mahamat Djoko est venu me demander si je pouvais fournir du ciment à Madame Madina Ahmat Koullamallah ? J’ai accepté volontiers et nous avons conclu le marché par un acte notarié. La valeur de ciment fourni  doit être versée dans mon compte bancaire. A ma grande surprise, l’argent est viré au compte de l’entreprise ETM”, se souvient Mahamt Bachar Youssouf.

A chaque fois, elle me donnait un nouveau délai et se justifiait en disant que l’entreprise Administration oléoduc Gaz n’a pas encore payé. Plusieurs fois, elle et moi-même avons pris des Rendez-vous pour vérifier si l’entreprise n’a pas payé.”

L’interview sera diffusé dans son intégralité demain une fois la retranscription terminée.

 

Laisser un commentaire