162 combattants de Boko Haram tués au Nigeria par l’armée tchadienne

162 combattants de Boko Haram tués au Nigeria par l’armée tchadienne

162 éléments du groupe terroriste nigérian Boko Haram ont été tués au cours de combats avec des soldats tchadiens, ce week-end sur cinq îles nigérianes du lac Tchad, a annoncé lundi le porte-parole de l’Etat-major général des armées tchadiennes, colonel Azem Bermendoa Agouna.

Six véhicules dont un blindé bourré d’explosifs et plusieurs dizaines de motos ont été détruites, et plusieurs dizaines d’armes de différents calibres récupérées, a ajouté le colonel Azem Bermendoa Agouna, qui a fait état de huit soldats tchadiens tués et 18 autres blessés.

Le ratissage continue et le bilan définitif de ces combats seront communiqués ultérieurement“, a précisé le colonel tchadien dans un communiqué.

Les combats se sont déroulés les 24 et 25 juin 2017 dans les localités nigérianes de Malkonory, Toumbo, Rego, Aregué, Métilé, et Toumbo Djéni, situées sur le lac Tchad et d’où “les forces sataniques de Boko Haram ont été délogées“, a précisé le porte-parole militaire tchadien.

Les soldats tchadiens tués faisaient partie de la force multinationale du secteur 2, une force régionale créée par les pays riverains du lac Tchad pour lutter contre le groupe djihadiste nigérian.

2 Commentaires

  1. Abakar
    27 juin 2017 at 10 h 48 min Répondre

    Courage à vous l’Armée qui met toujours de l’ordre là où le désordre sévit. Vous faites notre fierté Braves hommes. Moral !!!!!

Laisser un commentaire