Société : Un fidèle tué dans une mosquée à N’Djamena

Société : Un fidèle tué dans une mosquée à N’Djamena

Un jeune homme, la trentaine environ a été trouvé mort, assassiné à plusieurs coups de couteau dans une mosquée appelée Al Rahman, au quartier Amriguebé, dans la commune du 5e arrondissement de la ville de N’Djamena.

Selon les témoignages, c’est un problème purement religieux entre un Tidjanite et les wahhabites à qui la mosquée appartient. Les wahhabites auraient plusieurs fois interdit au jeune tidjanite de venir prier dans leur mosquée. Mais, le jeune a persisté et continue de venir faire sa prière tous les jours car, selon lui, la mosquée appartient à Allah.

Selon un témoin, les wahhabites n’apprécient pas aussi que le jeune tidjanite fasse des invocations avec son chapelet après les prières. Le jeune en question, sentinelle de son état passe de fois la nuit dans la cour de la « mosquée à palabre ».

Selon certaines sources, l’imam de la mosquée aurait lui-même donné l’ordre à ses “talibés” de préparer le couteau, qui va servir à assassiner le jeune, après la prière du lever du soleil ce 29 septembre 2017. L’imam en question aurait pris fuite après son forfait.

Ce problème religieux entre tidjanite et wahhabites prend de l’ampleur ce dernier temps à N’Djamena. Les autorités tchadiennes en l’occurrence le président Deby a dernièrement attirer l’attention des fidèles musulmans que, le Tchad est un pays laïc.

3 Commentaires

  1. Richi
    29 septembre 2017 at 14 h 18 min Répondre

    Ils sont décidément pour le diable… comment un imam peut manigancer ces genres des choses?

  2. Ali Ibn Abi Talib
    29 septembre 2017 at 15 h 12 min Répondre

    c’est pourquoi le messager nous a mis en garde contre les wahhaba ces maudits gens, pour les connaitre il faut voir ce lien

Laisser un commentaire