Tchad : L’Unicef offre 133 réfrigérateurs solaires au ministère de la santé publique

Tchad : L’Unicef offre 133 réfrigérateurs solaires au ministère de la santé publique

En appui au Programme Élargi de Vaccination (PEV) et grâce au financement de la Fondation Bill et Melinda Gates, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) au Tchad a remis le 13 décembre 2017, 133 réfrigérateurs solaires au Ministère de la Santé Publique. La cérémonie de remise s’est déroulée dans les locaux de la délégation sanitaire régionale de N’Djamena. C’est un don d’une valeur de 1 040 679 dollars américain.  

Avec ce don,  la couverture réelle en équipements de la chaîne de froid va passer de 26 à 100% dans la région du Lac. Les réfrigérateurs solaires mis à la disposition du PEV ont une durée de 25 ans. Ils sont dotés d’une technologie permettant de contrôler la température à distance à partir d’un téléphone mobile avec une capacité 36 litres. Même en cas de panne, ces dispositifs peuvent conserver les vaccins pendant 3 jours.

Les réfrigérateurs seront installés dans  11 districts sanitaires dans la région du Lac du 26 décembre au 15 janvier 2018 par 25 techniciens qui seront formés à cette fin. Ceci, dans le cadre de la réponse régionale à l’épidémie de poliomyélite. Sont concernés par ce renforcement Bol, Bagasola, Ngouri, Liwa, Isseirom, Kouloudia, Mani, Massaguet, Massakory, Karal et Rig Rig.  Au nom du Représentant de l’Unicef, Marie-Thérèse Barianyikwa, chef de section Polio à l’institution a souligné que le soleil est une réelle bénédiction pour le Tchad. « Comme vous le savez, dans le cadre de la réponse régionale à l’épidémie de poliomyélite, l’Unicef a reçu un financement de la Fondation Bill et Melinda Gate pour l’achat de 133 réfrigérateur dont 3 de grande capacité. Cette acquisition vient répondre aux besoins importants de conservation des vaccins identifiés dans les 11 districts. Elle contribuera à améliorer les couvertures vaccinales en PEV de routine et pendant les activités supplémentaires de vaccination, ainsi que la qualité des vaccins administrés aux femmes et aux enfants… » A-t-elle poursuivi.

Le directeur général de la santé environnementale et de lutte contre la maladie du ministère de la Santé Publique, Dr Oumar Hamdan Iguemir a rappelé le contexte dans lequel ces réfrigérateurs sont arrivés. « La région du bassin du Lac-Tchad reste favorable à la survenue des épidémies à cause des mouvements importants des populations, du contexte sécuritaire et de la fragilité des structures sanitaires pour faire face aux problèmes de santé des populations. L’évaluation nationale de la chaîne de froid et de la logistique conduite en 2017 a révélé des insuffisances et gaps très importants dans ce domaine ».

La couverture en chaîne de froid pour toutes les structures sanitaires est estimée à environ 69 % dont 30% seulement sont les équipements reconnus standardisés par l’OMS. Selon Dr Oumar Hamdan Iguemir, ces équipements permettront aux structures bénéficiaires d’améliorer considérablement leurs capacités de stockage, de conservation et de distribution des antigènes.

Laisser un commentaire