Tchad : Inauguration de la salle d’accouchement de l’hôpital du Bon Samaritain

Tchad : Inauguration de la salle d’accouchement de l’hôpital du Bon Samaritain

La salle d’accouchement de l’hôpital du Bon Samaritain de N’Djamena a été inaugurée le mercredi 24 janvier 2018. Cette salle est offerte par l’hôpital militaire Bégin de Paris.

Les femmes sont encore victimes d’accidents de santé liés à la reproduction et trop de femmes dans le monde perdent la vie en la donnant. Le constat est unanime : « les femmes sont encore victimes de violences, d’agressions, de mutilations sexuelles et de discriminations diverses ».

Les gynécologues-obstétriciens français ont décidé de développer des actions en France ou hors de France qui ont pour but d’améliorer : l’accès des femmes à l’éducation, à la contraception et aux soins en gynécologie et obstétrique ; la formation des jeunes garçons et filles à l’éducation affective, relationnelle, sexuelle ; la lutte contre les différents types de violences dont les femmes sont victimes ; la formation des médecins, des sages-femmes, des personnels de santé mais aussi de police ou de justice à la prise en charge des problèmes des femmes.

C’est dans ce sens que, six gynécologues-obstétriciens venant du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) ont décidé de créer un Fonds pour la Santé des Femmes (FSF), afin d’alléger les difficultés auxquels les femmes font face. Globalement, l’objectif du Fonds pour la Santé des Femmes est de favoriser tous types d’actions, de formations, de recherches pouvant concourir à l’amélioration de la santé des femmes et à leur égalité vis-à-vis des hommes.

L’inauguration de cette salle d’accouchement a été aussi l’occasion de rendre un hommage au Pr Jacques Lansac, initiateur de ce Fonds et qui a soutenu l’enseignement de la Gynéco-Obstétrique au Tchad. La cérémonie a eu lieu en présence de Mme Julie Gayet, la Marraine du FSF, de M. Philippe Lacoste, ambassadeur de France au Tchad et de M. Aziz Mahamat Saleh  ministre tchadien de la Santé Publique.

Laisser un commentaire