Le mariage des mineurs bientôt interdit

N’DJAMENA, 12 mars (Xinhua) — Le gouvernement tchadien a adopté un projet d’ordonnance portant interdiction du mariage d’enfants mineurs, a annoncé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Hassan Sylla Bakari, dans un compte-rendu du conseil des ministres tenu jeudi dans la capitale.

Ce projet d’ordonnance qui aura une valeur de loi une fois signé par le chef de l’Etat, “vient concrétiser l’engagement pris par le président Déby Itno à la rencontre des Premières dames d’Afrique sur le mariage des enfants lors du dernier sommet de l’Union africaine, tenu à Addis-Abeba”, a  affirmé M. Sylla Bakari.

La nouvelle loi interdit le mariage d’enfants mineurs en République du Tchad et punit d’un emprisonnement de 5 à 10 ans et une amende de 500.000 F CFA à 5 millions F CFA (environ 1.000 à 10.000 USD), toute personne, toute autorité civile, religieuse ou traditionnelle qui contraint, par quelque moyen que ce soit, un mineur (moins de 18 ans) au mariage.

En marge de la célébration de la Journée internationale de la femme, célébrée dimanche dernier dans la capitale, la Première dame du Tchad, Mme Hinda Déby Itno, a annoncé une campagne nationale contre le mariage précoce à partir du 14 mars prochain. Le mariage précoce, très répandu au Tchad, est la cause principale des fistules obstétricales qui frappent des milliers de femmes et de jeunes filles.

4 Commentaires

  1. Mariage forcé : L’immolation, l’unique et ultime recours d’une tchadienne - Fenêtre sur le quotidien
    30 octobre 2015 at 12 h 35 min Répondre

    […] Au lendemain de la promulgation d’une loi essentielle sur le mariage précoce au Tchad, arrive alors un chef de service de l’hôpital, un chirurgien de retour d’une mission, qui, lors d’une visite, fait la découverte de cette patiente et de son histoire triste et tragique. Il prend à bras le corps le dossier et promet de lui donner plus de dignité. […]

  2. Mariage forcé : l'immolation, l’unique et ultime recours d’une Tchadienne - Fenêtre sur le quotidien
    31 octobre 2015 at 12 h 26 min Répondre

    […] Au lendemain de la promulgation d’une loi essentielle sur le mariage précoce au Tchad, arrive alors un chef de service de l’hôpital, un chirurgien de retour d’une mission, qui, lors d’une visite, fait la découverte de cette patiente et de son histoire triste et tragique. Il prend à bras le corps le dossier et promet de lui donner plus de dignité. […]

  3. Mariage forcé : l’immolation, l’unique et ultime recours d’une Tchadienne | Entre les lignes entre les mots
    1 novembre 2015 at 10 h 13 min Répondre

    […] Au lendemain de la promulgation d’une loi essentielle sur le mariage précoce au Tchad, arrive alors un chef de service de l’hôpital, un chirurgien de retour d’une mission, qui, lors d’une visite, fait la découverte de cette patiente et de son histoire triste et tragique. Il prend à bras le corps le dossier et promet de lui donner plus de dignité. […]

  4. Ibrahim Saleh Mahamat Zéne
    23 mars 2016 at 20 h 51 min Répondre

    Les filles ne consentent pas à avoir des rélations sexuelles avec le mari mais elles sont forcées,elles n’ont donc pas le choix;malheuresement en pensant les pours et les contres,les mariages forcés ont plusieurs côtés négatifs……

Laisser un commentaire