Revue de presse au Tchad : Semaine du 04 au 10 septembre 2017

Revue de presse au Tchad : Semaine du 04 au 10 septembre 2017

Une Franco-tchadienne appelée par Macron à l’Elysée, de quoi intéresser les médias. La situation économique et sociale du pays a prédominé vos titres. Les déclarations du président de la République lors de la fête de Tabaski n’est pas passée inaperçue. Le sport revient aussi pour le bonheur des fans du football national.

« La fille de l’opposant et les présidents », c’est le titre que Le Pays du 05 septembre a trouvé pour qualifier la nomination de Vanessa Moungar fille de l’opposant Fidèle Moungar au Conseil présidentiel pour l’Afrique à l’Elysée. Pour le journal c’est une nouvelle dynamique car, Vanessa incarne une génération qui n’a plus les mêmes repères et aspire à une autre Afrique. Le Pays écrit qu’elle servira de relais à une opposition qui cherche à se faire entendre sur les violations des libertés fondamentales. Dans un portrait dressé par Jeune Afrique, repris par le Pays, Vanessa Moungar est diplômée de Harvard où, elle poursuit une thèse portant sur le secteur privé dans le développement économique. Vu son parcours, le journal la voit un jour comme Secrétaire générale de l’ONU.

Le Potentiel du 05 septembre n’est pas passé par quatre chemins pour titrer « Vers une guerre Gorane contre Zakawa ? ». Dans l’article, le tri-mensuel explique que le Commandement militaire pour le salut de la République a tenu son congrès du 10 au 13 août 2017 suivi d’une attaque très stratégique sur le plan militaire le 18 août. Cette rébellion écrit-il, compte dans ses rangs des éléments pour qui la razzia n’a pas de secret. Selon le journal, le mouvement dirigé par Mahamat Hassan Boulmaye est essentiellement constitué des « Baroudeurs » Gouranes désabusés par l’accaparement de l’or, de l’argent et de la liberté par Deby, les siens et ses hommes de paille.
Dans un de ses articles du 04 septembre, Le Visionnaire pense savoir les vrais raisons du limogeage de l’ancien ministre de l’élevage et des productions animales Abdérahim Younouss. Selon le journal c’est un coup venu de son prédécesseur qui est maintenant au cabinet civil à la présidence, Issa Ali Taher. Le projet de construction de l’abattoir et tannerie de Djarmaya qui serait à l’origine du limogeage est un montage d’Issa Ali Taher qui percevrait des commissions de la part de l’entreprise de construction.

Dans le processus de préparation du Forum sur les réformes institutionnelles, Eclairages du 05 septembre 2017 a titré : « Quand Abdoulaye Sabour Fadoul s’investit à détruire Deby ». Pour Eclairages, il est clair que la manière dont le ministre Secrétaire Général du Gouvernement mène les choses impactera négativement la politique du président.

Dans le même numéro, Le Potentiel a repris l’article du site Alwida portant sur les déclarations du président de la République lors de la célébration de l’Aïd El Kébir sur la lutte contre l’extrémisme violent. Il a publié quelques extraits de la déclaration qui donne carte verte au CSAI de contrôler la création des mosquées et des aides extérieures destinées aux fidèles musulmans. Le bi–hebdomadaire L’Info a réservé un bon espace à cette question. Le président a, sur un ton ferme déclaré la fin du prosélytisme religieux au Tchad. Car selon lui, il faut défendre le caractère laïc de l’Etat et les valeurs républicaines qu’il incarne.

En économie, Le Pays a publié un grand reportage sur la situation des entreprises de presse qui traversent un moment très difficile suite à des nombreuses méventes. Une fois de plus la crise que traverse le Tchad est mise en exergue. Les lecteurs n’achètent plus les journaux comme avant et du coup, ça affecte les organes de presse. La réorganisation des conducteurs de motos-taxis communément appelés clandomen a également retenu l’attention du journal. Selon les autorités citées dans l’article, le but est de sécuriser la population mais pas de soutirer de l’argent aux clandomen. Le Potentiel lui, a mis l’accent dans ce chapitre sur le détournement de fonds à la mairie centrale suite à une mission de l’Inspection générale d’Etat qui fait état 500 millions à rembourser. Ce qui correspond à la gestion des années 2014, 2015, et 2016.

Dans sa publication du 04 septembre, N’Djamena Bi-Hebdo s’est particulièrement intéressé à la situation de l’université de N’Djamena où les enseignants sont entrés une fois de plus en grève. Selon le journal, le Syndicat national des enseignants chercheurs du supérieur (Synecs) a déterré la hache de guerre après avoir permis aux étudiants de certaines facultés de finir avec l’année académique 2015-2016. Ils revendiquent les arriérés de primes et indemnités, primes de jury, les honoraires de vacation et les heures supplémentaires. Dans un autre article, Bi-Hebdo plaide le sort de nouveaux bacheliers qui selon lui sont abandonnés parce que les universités et instituts publics ne recrutent presque pas.

En sport, l’espoir renait pour les amoureux du ballon rond avec l’annonce de la reprise du championnat national le 17 septembre prochain. Une nouvelle relayée par Eclairages suite au point de presse fait par le président de la Ligue Nationale de Football, Mog-Nan Djimounta.
Bon début de semaine !

Laisser un commentaire