Urbanisation : N’Djaména accueille la première Journée de l’habitat durable au Sahel

Urbanisation : N’Djaména accueille la première Journée de l’habitat durable au Sahel

La première Journée de l’habitat durable au Sahel sera organisée à l’hôtel Hilton de N’Djamena, le mercredi 18  avril 2018. Elle est placée sous le thème : « Des solutions pour la ville de demain ».

L’objectif de cette Journée est de sensibiliser le Tchad aux nouvelles techniques de construction de logement durable mais aussi d’aider les autorités locales à réfléchir à des plans d’urbanisme adaptés au contexte sahélien. Il s’agit d’une initiative de l’ambassade de France au Tchad et du ministère de l’Aménagement du territoire, du développement de l’habitat et de l’urbanisme, en collaboration avec le cabinet Hayatt Architecture.

En effet, les zones urbaines des pays sahéliens connaissent des mutations profondes dues à l’accélération de l’urbanisation et à la pression du changement climatique. Elles posent la question du renouvellement de l’habitat et plus particulièrement de la conception d’un habitat durable, intégré de façon harmonieuse dans son environnement et accessible au plus grand nombre.

Selon l’ambassadeur de France au Tchad, Philippe Lacoste, « la question de l’habitat présente une actualité particulièrement forte dans les pays du Sahel et en particulier au Tchad ». Pour lui, sous la pression d’une forte croissance démographique, les pays du Sahel doivent faire face à un processus d’urbanisation en accélération. Ils suivent la même dynamique que l’ensemble de l’Afrique où la part des citadins dans la population est passée de 14% en 1950 à 40% actuellement.

« La croissance d’une ville comme N’Djamena présente des déséquilibres avec l’apparition de nouveaux quartiers informels en dehors de toute planification urbaine. La plupart de ces habitations ne disposent pas d’accès aux services dits essentiels (eau, assainissement, électricité) », indique M. Philippe Lacoste.

Aussi,  alors que l’Afrique est le continent le plus vulnérable à la variabilité et aux changements climatiques, les villes et l’habitat doivent s’adapter en améliorant leur isolation thermique, leur résilience et leur durabilité. La construction figure ainsi parmi les secteurs clés pour relever les défis socio-économiques causés par les changements climatiques dans les pays sahéliens.

Laisser un commentaire