Tchad : Message à la Nation du Président à l’occasion du Nouvel An

Tchadiennes, Tchadiens ;

Mes Chers Compatriotes.

L’année 2017 s’achève et emporte avec elle, nos joies et nos peines.

A l’aube de celle qui commence, je voudrais vous convier, comme il est de coutume, à jeter un regard rétrospectif sur notre parcours en tant que Nation et à saisir le futur sous le prisme de la confiance, de l’espoir et de la détermination.

L’année 2017 a été  particulièrement éprouvante pour notre pays à l’image des deux années précédentes.

Nous avons fait face avec beaucoup de courage et de responsabilité à la conjoncture économique et financière.

Mieux, le pays a trouvé les ressorts et les forces nécessaires pour nous permettre de mieux nous projeter dans le futur.

L’organisation réussie de la Conférence de mobilisation des ressources pour le financement du Plan National de Développement (PND) 2017-2021 est le symbole fort de cette volonté commune de mettre le Tchad sur la voie rectiligne du progrès et de la modernité.

Ce 08 septembre 2017 à Paris, notre pays a été honoré par tous ses amis et partenaires. Les annonces de contributions qui ont été faites ont comblé toutes nos attentes. Et aujourd’hui, nombre de partenaires matérialisent leurs promesses.

Le PND, il faut le noter, symbolise l’espoir du peuple tchadien car il participe de cette dynamique commune visant à garantir un développement harmonieux et durable.

Mes chers compatriotes,

Le cap fixé par le PND nous amènera à atteindre de manière inexorable l’émergence à l’horizon  2030.

C’est pourquoi, chaque tchadienne et chaque tchadien doit se sentir concerné par cet outil qui est le fruit d’une réflexion participative et inclusive.

Nous devons tous, à l’unisson, déployer notre génie, notre inventivité et notre énergie créatrice pour maintenir toujours vive la flamme de l’espoir.

Nous n’avons pas le droit de flancher. Aucun obstacle ou écueil ne doit entamer notre enthousiasme et notre engagement collectif.

Rien, absolument rien ne doit nous détourner du lumineux chemin du développement qui est tracé à la perfection.

Dans cette perspective, j’exhorte le Gouvernement à travailler avec rigueur, dévouement et abnégation afin de permettre à la nation d’engranger, dans les meilleurs délais, les premiers dividendes du PND.

 Mes chers compatriotes ;

Comme je ne cesse de le rappeler à notre meilleure compréhension, le développement et la modernisation de l’agriculture  et de l’élevage restent notre seule porte du salut.

Notre pays est certes pourvu par la nature d’immenses ressources minières mais le pilier central de notre émergence future repose sur le développement rural.

C’est pourquoi, j’invite le Gouvernement à travailler sans relâche et de manière opiniâtre à la modernisation de nos systèmes de production.

Toutes les actions nécessaires qui concourent à la réalisation de cet objectif ultime doivent être  rapidement mobilisées et mises au point de manière optimale.

La tâche est immense et délicate car le défi à relever est pour le moins titanesque.

Mais je suis persuadé, comme d’ailleurs tous les tchadiens, que nous avons les moyens, les atouts et les potentialités nécessaires pour tenir ce pari.

Si le Gouvernement doit s’atteler à créer les conditions de la modernisation et de la transformation de l’agriculture et de l’élevage, il revient à la population de suivre cette belle dynamique.

Jeunes, femmes et opérateurs économiques, tout le monde doit se mettre debout et à l’ouvrage. Oui, l’heure de la grande révolution du développement rural a sonné.

Et c’est la seule et unique révolution qui mérite d’être menée aujourd’hui et maintenant. Toute la République doit se mettre résolument au travail pour garantir le succès de cet idéal commun.

Je saisis cette opportunité pour mettre en garde tous ces ennemis de la Nation qui détruisent allègrement le couvert végétal. Il est inadmissible que l’on détruise la nature et l’environnement qui sont les premiers facteurs du développement de l’agriculture et de l’élevage.

Aujourd’hui, c’est un lourd préjudice qui est infligé à l’environnement. Cette année, c’est plus d’un million d’arbres qui ont été coupés avec la complicité active des agents des eaux eta forêts, des autorités administratives et des chefs traditionnels.

Le Gouvernement doit prendre toutes les mesures dissuasives nécessaires  pour protéger, préserver et sauver l’environnement.

Des sanctions exemplaires doivent être prises dans les meilleurs délais à l’endroit de tous ceux qui sont impliqués dans cette pratique criminelle.

Tchadiennes, Tchadiens ;

Mes chers compatriotes.

 L’avenir du Tchad doit être notre préoccupation de tous les instants. Les lendemains radieux que nous voulons tous bâtir pour les générations futures doivent guider nos faits, gestes et actes au quotidien.

Nous devons, individuellement et collectivement, nous illustrer par une attitude responsable et une conduite citoyenne.

Pour ma part, je suis plus que jamais, déterminé à redonner au Tchad, la place qu’il mérite dans la nouvelle configuration de la géopolitique mondiale.

C’est bien évidemment, cette quête du devenir de la Nation éternelle qui nous a inspiré la philosophie des réformes institutionnelles en chantier.

Au cours de l’année nouvelle, un forum national inclusif qui rassemble toutes les forces vives du pays sera organisé afin de disséquer et  d’examiner dans les menus détails les différents axes de réformes qui sont contenus dans le document.

J’invite tous les citoyens de l’intérieur et nos compatriotes de la diaspora à être présents et actifs le moment venu pour donner au document final qui sera adopté une véritable dimension consensuelle et nationale.

Personne ne doit rater cet important rendez vous de l’histoire qui s’inscrit dans la veine tant souhaitée de la refondation de la Nation. Cet idéal collectif doit prendre le pas sur tous les ressentiments et considérations  politiciennes.

Mes chers compatriotes,

Comme vous le savez, le mandat de l’actuelle législature a été prorogé pour des contingences d’ordre économique.

Il me plait d’annoncer, à l’orée de l’année nouvelle que des élections législatives seront organisées en 2018.

Cette échéance électorale majeure qui est attendue par toute la classe politique tchadienne  sera sans nul doute un moment de grande ferveur politique.

D’ores et déjà, j’en appelle au sens de responsabilité et de patriotisme des différents acteurs politiques.

Tchadiennes, Tchadiens.

La vitalité de notre démocratie et le succès de nos  profondes transformations structurelles sont fortement tributaires de la stabilité.

Nous devons veiller au grain sur la paix et la sécurité qui sont les conditions premières du progrès.

A cet égard, il importe de ne pas baisser la garde et de toujours maintenir l’alerte sur le front sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme, ce véritable mal du siècle.

Puisse le Très-Haut bénir notre Nation et nous combler de son infinie Félicité.

Je souhaite une bonne et heureuse année 2018 à tous les tchadiens de l’intérieur, ceux de la diaspora et aux différentes communautés d’expatriés vivant dans notre pays.

Un commentaire

  1. Gandaye isaac lame
    2 janvier 2018 at 6 h 48 min Répondre

    je suis un diplome sans emploi depuis 2012, et le president n’a pas du touche le volet chomage, cela signifie pour moi que les jeunes chomeurs n’ont aucun espoir. il reste pour nous d’aller en migrant a la recherche du travail en Lybie ou Europe.

Laisser un commentaire