Tchad : l’opposition rejette le forum gouvernemental sur la réforme des institutions

Tchad : l’opposition rejette le forum gouvernemental sur la réforme des institutions

Suite à l’invitation des partis politiques à participer au forum gouvernemental de réforme institutionnelle, l’opposition tchadienne après plusieurs consultations s’est réunie ce vendredi 9 juin à la maison des médias du Tchad. Dans son compte rendu à l’issue de la réunion à huis clos, le chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo a statué sur le refus des partis politiques à participer au forum et la démission des députés de l’opposition de l’Assemblée nationale.

Selon lui, dès la mise sur pied du haut comité, les partis politiques l’ont contesté avant d’avancer que le forum est un forum de validation. Et que dans ces conditions, les partis politiques n’ont pas leur place. Précisant que les partis politiques ont rejeté l’invitation de participer au forum, il avance en outre que les partis demandent au gouvernement d’organiser un dialogue inclusif qui selon eux est le seul cadre politique valable au Tchad.

Pour lui le forum n’est qu’un aspect du dialogue, il a évoqué que les partis politiques trouvent le Cadre National de Dialogue Politique (CNDP) comme une coquille vide. Concernant la démission des députés de l’opposition de l’Assemblée nationale, le président de l’UNDR a fait savoir que cette question est mise en examen.  Et  que cela va se faire avant la fin de la session actuelle. Pour lui, la démission des députés à l’Assemblée nationale sera une action spectaculaire.

Laisser un commentaire