Tchad : l’opposition appelle à une journée ville morte le 12 mars 2018

Tchad : l’opposition appelle à une journée ville morte le 12 mars 2018

Les partis politiques de l’opposition regroupés au sein du FONAC, de la CAD, du CODAC de la CPDC, du CCPOD-espoir et les partis non regroupés PAP /JS, FPLS, Tchad –Avenir, la FAR/PF et CAP/SUR au cours d’un point de presse fait ce matin au siège du PLD et par la voix du coordonnateur du FONAC Mahamat Ahmat AlHabo demandent à toute la population tchadienne de rester à la maison le lundi 12 mars 2018. Ceci pour dire non au régime en place qui dit-il « a pris le pouvoir par la force et le conserve par la force. »

Pour Mahamat Ahmat Alhabo au lieu de s’acharner sur les vulnérables et honnêtes fonctionnaires, le gouvernement pour économiser 30 milliards a pourtant plusieurs sources de financement. Il suffit oriente-t-il « de rapatrier l’argent des Tchadiens volés et cachés dans les paradis fiscaux comme l’a relevé Panama Papers et qui s’élève à 6456 milliards de FCFA soit 215 fois les 30 milliards de FCFA d’économie recherchés ».

Mahamat Ahmat Alhabo s’est interrogé sur la destination des recettes générées « par la raffinerie à hauteur de 100 milliards l’an, les téléphones mobiles qui prélèvent 18 francs par appel et reversés au trésor public, la moitié de la somme d’un billet d‘avion payé, reversé à l’état et enfin le prix du litre du carburant qui en principe est répertorié sur les couts du transport ».

Laisser un commentaire