Tchad : Les députés interpelleront le gouvernement sur les mesures d’austérité

Tchad : Les députés interpelleront le gouvernement sur les mesures d’austérité

La deuxième session ordinaire annuelle de l’Assemblée nationale a été ouverte le 05 octobre 2017 au Palais de la démocratie à Gassi en présence du premier ministre Pahimi Padacké Albert.

Cette session examinera le projet de loi du budget 2018, les actions engagées par le gouvernement pour juguler la crise financière ainsi que leurs impacts. Ouvrant la session le président de l’Assemblée nationale, Haroun Kabadi annonce l’interpellation du gouvernement pendant cette session, sur les résultats des 16 mesures qu’il a mises en œuvre depuis un an, afin d’évaluer leurs effets sur la vie sociale des citoyens.

Haroun Kabadi souligne que la leçon a tirée de la crise est de prévoir, par l’adoption d’un budget réaliste et équilibré tenant compte des ressources véritables, et d’une gestion budgétaire plus rigoureuse, avec réduction du train de vie de l’Etat.

Le président de l’Assemblée nationale informe aussi que la commission d’enquête parlementaire sur le système éducatif se rendra, très bientôt, dans l’ensemble des régions pour évaluer les maux qui minent ce secteur.

L’honorable Kabadi se dit aussi désagréablement, surpris par la décision du président américain Donald Trump d’interdire l’accès sur son territoire aux Tchadiens, pour cause de non coopération du Tchad dans la lutte contre le terrorisme.

2 Commentaires

  1. gabianga silas
    6 octobre 2017 at 14 h 33 min Répondre

    Dieu sait que le Tchad est bien engagé dans la lutte contre les terrorismes, pour ça Dieu va répondre à trump.

Laisser un commentaire