Tchad : le FONAC présente un mémorandum de 26 pages

Tchad : le FONAC présente un mémorandum de 26 pages

Le Front de l’Opposition Nouvelle pour l’Alternance et le changement (FONAC) a tenu une conférence de presse ce mardi 6 juin au siège du Parti pour la Liberté et le Développement (PLD). Le FONAC a présenté   un mémorandum rédigé en 26 pages et constitué en trois en grande partie à savoir : la mal gouvernance, le caractère dictatorial et l’illégalité et l’illégitimité du pouvoir en place. Parcourant le document, le coordinateur du FONAC Mahamat Ahmad Al Habo détale qu’après 26 ans de pouvoir sans partage et sans vision, tous les fondements de la république sont détruits. Selon lui, le Tchad a atteint un niveau de pourrissement politique et socio-économique sans précédent. Évoquant quelques points de mal gouvernance, le coordinateur du FONAC dit que la situation des libertés et des droits de l’homme au Tchad est marquée par un contexte de dégradation généralisée, notamment : la violation des droits de citoyens, interdiction de toute manifestation pacifique des partis politiques, des syndicats ou association de la société civile, arrestation des leaders politiques, syndicaux et autres. Sur le caractère dictatorial, il allègue l’incarcération des chefs des partis politiques et des militants de l’opposition, la traque des journalistes, affrontement meurtrier entre les communautés, intimidations, tortures, séquestrations. En ce qui concerne l’illégalité et illégitime, Mahamat Ahmad Al Habo a martelé la violation du code électoral, le vote des agents des forces, de défense et de sécurité et la commission technique de centralisation et de compilation des résultats de l’élection présidentielle. Selon le coordinateur du FONAC, le document  va être une source d’information pour les uns, et une source d’éducation civique et de connaissance pour les autres.

Laisser un commentaire