Tchad : désormais pour intégrer la Fonction publique il faudra passer par un concours

Tchad : désormais pour intégrer la Fonction publique il faudra passer par un concours

Toujours dans sa communication à l’intention des centrales syndicales de ce 23 février 2018. Pahimi Padacké Albert a annoncé des nouvelles pistes pour une sortie de crise durable.

Le Premier ministre a rappelé qu’outre les indemnités et autre primes des fonctionnaires qui sont reconsidérés, le gouvernement a pris d’autre mesure pour sortir de la crise. Dans son adresse, il a cité notamment « l’adoption en Conseil de Cabinet du décret portant réglementation du concours d’entrés à la fonction publique, pour plus d’équité et d’égalités de chances aux candidats » entre autre.

Face à cette grave crise socio-économique, l’État s’est lancé dans une réduction de ses charges. Par conséquent, il a été lancé l’audit des diplômes des fonctionnaires et contractuels. Ce concours serait une réponse à la demande sociale puisque la fonction publique souffre de plusieurs maux à l’instar des doubles fonctions, des abandons de poste, des faux diplômes pour ne citer que ceux-là.  Alors que selon le ministre, « 51 000 jeunes attendent depuis des années aux portes de la fonction publique. »

Ce concours serait alors une assurance de la fin du gel des intégrations. Mais que deviendront les personnes en instance d’intégration ?

Un commentaire

  1. miantosso Le Wala
    23 février 2018 at 20 h 01 min Répondre

    J’apprécie vraiment cette idée de Mr Pahimi qui dit que l’accès à la fonction publique se ferra via un concours. Mais une chose est savoir depuis quand la mérite paie au Tchad? Depuis quand les meilleurs sont recompensés à leur juste valeur? Depuis quand les cours sont organisés avec transparence ? Faites ce que vous avez à faire mais ne dites jamais que les gens seront recruté sur la base de la mérite.

Laisser un commentaire